Sénégal: les marchés de Kaolack stables et bien approvisionnés (Service Régional du Commerce)

 

Les marchés et grandes surfaces de la région de Kaolack se caractérisent par leur stabilité, avec un bon niveau d’approvisionnement en produits de grande consommation, a indiqué le chef du service régional de commerce de Kaolack (centre), Saidou Nourou Barro.

« Après avoir passé en revue le niveau des stocks et après avoir fait le tour des différents marchés et grandes surfaces de Kaolack, je peux dire que le marché est très bien approvisionné en produits de grande consommation », a dit M. Barro dans un entretien avec l’APS.

« Aucune tension n’est notée sur les spéculations. Donc, le marché est stable », a ajouté le commissaire aux enquêtes économiques.

Au début du mois de ramadan, « nous avions constaté des prix anormalement bas de l’oignon et de la pomme de terre causés par une situation de suroffre », a signalé M. Barro.

Ces prix (oignon et pomme de terre) étaient descendus en-dessous de 200 francs CFA le kilogramme, alors que le prix conseillé est de 350 francs CFA pour l’oignon et 400 francs pour la pomme de terre, explique-t-il.

Selon lui, « une mesure corrective a été initiée à cet effet par l’Agence de régulation des marchés (ARM) pour limiter les sorties d’oignon et de pommes de terre des champs vers les marchés ou centre commerciaux pour créer une certaine rareté au niveau des circuits de vente », en vue d’avoir « un prix rémunérateur pour le producteur et supportable pour le consommateur ».

Pour le sucre aussi, les stocks sont disponibles et aucune tension n’est signalée, a assuré M. Barro selon qui il en est de même pour les autres spéculations comme le riz, l’huile, la datte, le lait etc.

Il se réjouit aussi de l’absence de « comportements spéculatifs », malgré « le régime de liberté des prix » régissant la plupart des produits.

Le chef du service régional du commerce rappelle que les produits soumis au régime de la fixation de prix sont le pain, l’huile vendue en vrac et en sachets dosettes, le riz non parfumé, le gaz butane.

 

Afroactu.com

Voir Aussi

Horticulture: poursuite de la tendance haussière de la production horticole du Sénégal en 2018

  La production horticole du Sénégal s’accroit d’année en année de 2012 à 2018, selon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 20 =