Sénégal: les syndicats des enseignants dénoncent un rapport de HRW

« Nous dénonçons ce rapport de Human Rights Watch. Nous demandons son retrait et que HRW présente ses excuses », a déclaré à la BBC Abdoulaye Ndoye, secrétaire général du Cadre unitaire des syndicats du moyen secondaire (CUSEM).

Il a réagi ainsi à la suite du rapport de Human Rights Watch intitulé « Ce n’est pas normal » publié ce 18 octobre. Ce rapport de près d’une centaine de pages dénonce l’exploitation sexuelle, le harcèlement et les abus dans des écoles secondaires au Sénégal.

« Human Rights Watch a constaté que certains enseignants abusaient de leur position d’autorité en harcelant sexuellement les filles et en entretenant des relations sexuelles avec elles,… « 

L’organisation internationale de défense des droits humains affirme avoir mené des entretiens avec 42 filles et jeunes âgées de 12 à 25 ans.  Dans le cadre de cette enquête, Human Rights watch a aussi mené des discussions de groupe auprès de plus d’une centaine d’élèves du secondaire dans les régions de Kolda, Sédhiou, de Ziguinchor et à Dakar.  Abdoulaye Ndoye, secrétaire général du (CUSEM) estime que cet échantillon n’est pas assez représentatif du système éducatif sénégalais.  Pour lui, « ce rapport est léger et ne repose sur rien. Il ne viserait qu’à jeter le discrédit sur les enseignants et sur le système éducatif sénégalais ».

BBC

Voir Aussi

Angola: fin de règne de la dynastie Dos Santos

Inédit ! Pour la première fois de l’histoire en Angola, on assiste à une audience  où …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 ⁄ 4 =