Sommes-nous intelligents sur le plan émotionnel ? (Par Amadou Niang)

 

Suite à ma dernière contribution, un ami m’a interpellé en rigolant : « Qui es tu pour prétendre avoir la solution à tous ces défauts de comportement de notre société ?». Ma réponse fut non, je n’ai aucune prétention de solutionner tous ces maux, mais que je suis juste entrain de faire « ma part du colibri ». Selon la légende Amérindienne, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux étaient restés impuissants face à ce désastre. Ils n’essayaient absolument rien pour éteindre le feu car sachant qu’ils n’y arriveraient pas, à l’exception d’un petit oiseau, le colibri. Ce dernier faisait des mouvements de va et vient, allant chercher quelques gouttes d’eau avec son bec, pour les jeter sur le feu. Après un long moment, un autre oiseau, agacé par ce comportement « futile » du Colibri, rétorqua : « On dirait que tu es devenu fou, tu penses que c’est par tes petites gouttes d’eau que tu vas parvenir à éteindre le feu ? » Le Colibri le regarda droit dans les yeux et lui répondit : « J’ai la certitude que je ne pourrai jamais éteindre ce feu, mais je suis entrain de faire ma part. Je préfère mourir avec le sentiment d’avoir au moins essayé, plutôt que de rester sans rien faire. » Alors moi aussi, tout comme le Colibri, face à tous ces comportements indésirables que nous voyons dans notre société, je suis entrain de jouer ma partition. Et je reste persuadé qu’en poursuivant cette sensibilisation, un jour ou l’autre, plusieurs personnes changeront de comportement juste en prenant conscience de l’importance de l’Intelligence émotionnelle, car cette dernière permettra :
• Au mari qui avait l’habitude de frapper sa femme, de pouvoir garder son calme, même si cette dernière se comporte de manière inappropriée
• A la femme, d’avoir une réaction rationnelle, même si son mari a pris une seconde épouse. Une vive réaction émotionnelle négative ne servira à absolument rien
• Au conducteur, de rester courtois même si un autre lui fait une queue de poisson
• A la caissière, de rester souriante mais affirmée devant un client en colère ; disant réellement ce qu’elle pense de la situation, mais toujours dans le respect et la courtoisie
• Aux politiciens, de ne plus être victimes de coup d’état émotionnel, afin d’être en mesure de rester rationnels et positifs dans leurs conversations
• A tous, de reconnaître les réactions émotionnelles des autres afin de nous y adapter et d’avoir les meilleures interactions.

D’aucuns diront que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais je peux vous dire avec certitude que l’Intelligence émotionnelle est un ensemble flexible de compétences qui peuvent être acquises et améliorées avec la pratique. C’est un terme a été vulgarisé en 1995 par Daniel Goleman. A l’époque, Ce dernier avait créé une grande polémique autour de la question, car affirmant que « le Quotient Intellectuel n’intervient qu’à 20% dans la réussite de tout individu, le reste provient de son Intelligence Emotionnelle ». Le QI a toujours été considéré depuis très longtemps comme facteur clé de succès personnel et professionnel.
J’avoue qu’au début, j’avais des réticences vis à vis des théories de Goleman sur la question. Mais après plusieurs recherches et réflexions sur le sujet, je suis tombé d’accord avec lui sur la presque totalité de ses théories concernant l’IE. Parce qu’effectivement, je me suis rendu compte qu’un bon médecin pouvait rendre la vie difficile à ses voisins. Un excellent ingénieur pouvait avoir des lacunes dans la gestion de ses relations avec ses collègues. Un bon Directeur administratif pouvait être un mari qui gère mal sa relation avec sa femme. Un grand commerçant pouvait être un père de famille, incompétent dans la gestion de son foyer. Une bonne Directrice des ressources humaines, pouvait avoir des relations tendues avec sa belle fille. Cela veut dire qu’une personne peut être très intelligente et compétente dans la gestion de ses tâches professionnelles, mais incompétente dans la gestion de ses émotions et de ses relations. Nous avons besoin de notre raison pour effectuer certaines tâches mais nous devons aussi prendre conscience et gérer nos émotions afin de toujours avoir des interactions positives avec notre entourage.
Ce qui me fait penser à Daniel Goleman, qui dans son livre, disait : « Tout comme il y’a en toile de fond un murmure régulier des pensées dans l’esprit. Il existe aussi un bourdonnement constant des émotions. Que ce soit à 6h du matin ou à 19h, l’être humain sera toujours de telle ou telle humeur. »
Ces humeurs ont un impact direct sur nos pensées et nos comportements. D’où la nécessité de vulgariser l’Intelligence Emotionnelle. Cette dernière peut être définit comme étant la capacité qu’a une personne de prendre conscience de ses émotions et celles des autres. Et d’utiliser cette prise de conscience dans la gestion de ses émotions et de ses relations.
Selon Daniel Goleman, elle est composée de cinq critères :
• La conscience de soi
• La maîtrise de soi
• L’empathie
• L’auto-motivation
• La gestion des relations
Donc pour affirmer qu’une personne est intelligente ou non sur le plan émotionnel, il faut qu’elle soit en mesure de faire preuve de chacun de ces critères dans ses comportements et sa communication de tous les jours.

Sénégalais, sommes-nous intelligents sur le plan émotionnel ? La question est certes fermée, mais nous ne pouvons donner une réponse fermée. Parce que d’après mes observations, nous avons des Sénégalais qui sont émotionnellement intelligents et d’autres qui ne le sont pas du tout. Mais ce sont ces derniers qui se font beaucoup plus remarqués de par leurs comportements indésirables, que nous constatons partout au Sénégal. C’est pourquoi tu auras toujours l’impression qu’ils sont majoritaires dans ce pays.
Je demande à chaque lecteur de cet article, suivant ses comportements et ses réactions de tous les jours, de répondre à la question suivante : « Tu fais partie de quelle catégorie ? Es-tu oui ou non intelligent sur le plan émotionnel ? »

Cette contribution étant juste une petite introduction de l’Intelligence émotionnelle, nous reviendrons sur chacun des cinq critères.
Bonne lecture à tous

 

AMADOU NIANG
CHERCHEUR-FORMATEUR EN LEADERSHIP
ET COMMUNICATION INTERPERSONNELLE
Email : amadouniang7@gmail.com

Voir Aussi

Amar Saâdani: Le «Sahara est marocain et rien d’autre»

  La marocanité du Sahara a été reconnue par une grande figure du FLN algérien, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 27 =