Tensions Russie-Ukraine: Paris appelle les deux protagonistes à faire preuve de retenue

La France a renouvelé, mardi 27 novembre, son appel à la désescalade entre la Russie et l’Ukraine après l’incident en mer d’Azov, soulignant que la forte remilitarisation de cette zone ne conduirait qu’à « aggraver les tensions ».

« La force remilitarisation de la zone ne peut conduire qu’à aggraver les tensions et à favoriser des incidents graves tels que celui de dimanche », a déclaré Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères, qui recevait son homologue russe au Quai d’Orsay.

« Un geste est attendu de la Russie »

« La France en appelle aux parties pour qu’elles favorisent un apaisement de la situation et que chacun fasse preuve de retenue. Nous souhaitons en particulier qu’une initiative russe puisse permettre d’apaiser cette tension », a ajouté Jean-Yves Le Drian lors d’un point de presse conjoint avec Sergueï Lavrov.

Il a de nouveau demandé la libération des marins et navires ukrainiens capturés dimanche par la marine russe : « Un geste est attendu de la Russie, que les prisonniers et les bateaux soient relâchés au plus vite ». Le ministre français a précisé qu’il téléphonerait à son homologue ukrainien, Pavlo Klimkine, « pour l’encourager à rechercher la désescalade » également.  Dimanche soir, des bateaux des gardes-frontières russes se sont emparés de trois navires ukrainiens après leur avoir tiré dessus, faisant prisonniers la vingtaine de marins à bord. Cet incident armé a fait plusieurs blessés parmi les Ukrainiens et suscité un tollé en Ukraine et chez ses alliés occidentaux.

Reuters

Voir Aussi

Dieudonné Ella Oyono élu président du Parti Québécois

Né au Gabon et installé au Québec depuis 2001, il a élu le dimanche 10 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
39 ⁄ 13 =