Transports urbains: le gouvernement sénégalais rejette la responsabilité d’une hausse des tarifs

 
Le ministère des Transports terrestres rejette la responsabilité d’une hausse des tarifs des transports urbains assurés par les autocars à Dakar et met en garde les acteurs de ce secteur d’activité contre toute infraction portant sur une décision unilatérale relative aux prix.
‘’Aucune augmentation des tarifs des transports n’a été discutée encore moins arrêtée avec les opérateurs’’ des transports urbains de la région de Dakar, précise le ministère dans un communiqué parvenu à l’APS.
Des documents publiés sur internet font état d’une hausse des prix des tickets de transport dans les minibus de l’Association de financement des transports urbains, que l’APS a tenté de joindre sans succès.
‘’Les tarifs des transports publics routiers de personnes sont fixés par le décret N° 2009-20 du 22 janvier 2009’’, rappelle le ministère des Transports terrestres.
Il soutient que ‘’toute hausse unilatérale des tarifs serait contraire au décret précité et aux conventions signées entre l’autorité de régulation des transports urbains (…) et les groupements d’intérêts économiques membres de l’AFTU’’.
‘’Toute augmentation des tarifs constituerait une infraction à la règlementation sur les tarifs de transport routier’’, avertit le ministère.
Il appelle les opérateurs à une ‘’application stricte de la règlementation sur les tarifs et se réserve le droit de prononcer à l’encontre de tout contrevenant les sanctions prévues par la règlementation en vigueur’’.
Le ministère des Transports terrestres recommande aux forces de sécurité chargées du contrôle routier de veiller strictement au respect des tarifs actuels.

Voir Aussi

La Tanzanie a atteint l’autosuffisance alimentaire, selon le Premier ministre

La Tanzanie est autosuffisante sur le plan alimentaire à environ 120%, a annoncé samedi le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 ⁄ 3 =