Un «fléau pire» que la Covid-19 menace de diviser l’Église catholique selon le Pape François

Un «fléau pire» que la Covid-19 menace de diviser l’Église catholique, a annoncé le souverain pontife le 6 septembre, appelant les fidèles à s’abstenir de «commérages» et alertant sur la diffusion de toutes leurs doléances en public, rapporte le quotidien italien La Stampa.

Pendant sa bénédiction dominicale, le pape François a souligné que les fléaux que constituent les rumeurs et les commérages au sein des communautés ecclésiastiques et parmi la haute bureaucratie de l’Église sont «pires» que la covid-19 puisqu’ils cherchent à diviser l’Église catholique romaine, relate La Stampa.

«S’il vous plaît frères et sœurs, essayons de ne pas bavarder», a lancé le souverain pontife. «Les commérages sont un fléau pire que le Covid [Covid-19, ndlr]. Pire. Faisons un gros effort: pas de commérages!»

Le diable est le «plus grand bavard»

Si «quelque chose ne va pas bien», il faut proposer «silence et prière» à ceux qui ont fait «une erreur» au lieu de rendre l’affaire publique, a ajouté le pape François. Il a également indiqué que le diable est le «plus grand bavard».

«Le diable est le plus grand bavard. Il ne cesse de dire de mauvaises choses sur d’autres parce qu’il est le menteur qui cherche à diviser l’Église», a souligné le pape.La pédagogie de la «correction fraternelle»

Ces commentaires sont intervenus alors que le pape François lisait un passage de l’Évangile sur la nécessité de faire des réprimandes aux autres en privé s’ils font quelque chose de mal.

Il a aussi précisé que l’Eglise catholique romaine l’Église s’appuyait depuis longtemps sur la pédagogie de «la correction fraternelle» parmi ses hiérarques, sans rendre publiques les affaires   de l’Église.

Ce n’est pas la première fois que le pape François aborde ce sujet. Il s’est déjà prononcé sur les commérages en 2016 puis en 2018, rappelle CNN.

Voir Aussi

Interdiction du voile intégral: dix ans après, un bilan nuancé dans l’Hexagone

Le Chef de l’Etat français devrait présenter vendredi 2 octobre 2020 les contours de la loi  contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 23 =