Visite d’Ivanka Trump en Éthiopie et en Côte d’Ivoire

Ivanka Trump (extrême droite) s'entretient avec des officiels américains en Éthiopie.

La fille aînée du président américain va passer deux jours dans chacun des deux pays pour soutenir une initiative des États-Unis destinée à 50 millions de femmes vivant dans les pays en développement, d’ici à 2025, selon le gouvernement américain.

En Éthiopie, elle rendra visite à des employées de l’industrie du café et visitera un établissement textile géré par des femmes.

Ivanka Trump, conseillère de son père, participera à une rencontre de la Banque mondiale dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Elle poursuivra sa tournée avec la visite d’une ferme cacaoyère en Côte d’Ivoire, où il prendra part à une réunion sur « les opportunités économiques des femmes d’Afrique de l’Ouest ».

Lancée en février dernier, l’initiative « Women’s Global Development and Prosperity » (W-GDP) vise à former des femmes du monde entier pour les aider à obtenir des emplois bien rémunérés, selon le gouvernement américain.

Selon le site web de W-GDP, la faible participation des femmes à l’économie formelle entrave la croissance économique et la réduction de la pauvreté dans les pays en développement.

Le projet est financé par un fonds de 50 millions de dollars US (environ 26,6 milliards de francs CFA) de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

Ivanka Trump dit être « excitée » par cette visite en Afrique.

La politique de l’administration Trump en Afrique met l’accent sur la guerre contre le terrorisme et la réduction de l’influence politique et économique croissante de la Russie et de la Chine dans le continent.

Elle a toutefois soutenu les réformes démocratiques dans certains pays dont l’Éthiopie, où le Premier ministre Abiy Ahmed a mis en œuvre une série de changements, notamment la normalisation des relations avec l’Érythrée, après deux décennies de vives tensions entre les deux voisins.

Mais Donald Trump en a moralement blessé plus d’un sur le continent, l’année dernière, pour des propos qui lui sont prêtés. Il aurait parlé des « pays de merde » pour désigner les États africains.

AfroActu.com

Voir Aussi

Paludisme: 387 700 moustiquaires imprégnées seront distribuées à Kaffrine (région médicale)

  La région médicale de Kaffrine projette cette année de distribuer 387.700 moustiquaires imprégnées à longue durée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 19 =