Abuja a abrité la quatrième réunion du Comité Régional de Facilitation du Commerce de la CEDEAO (CRFE)

La Commission de la CEDEAO a convoqué la Quatrième (4ème ) Réunion du Comité Régional de Facilitation des Commerces (CRFE) de la CEDEAO à Abuja, Nigeria, du 20 au 22 novembre 2023. L’objectif de la réunion était d’examiner la mise en œuvre des réformes de facilitation des échanges dans le cadre de l’Accord sur la Facilitation des Echanges (AFE) de l’OMC et de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf). Il s’est agi aussi d’examiner les questions émergentes liées à la libre circulation des marchandises dans l’espace CEDEAO.

M. Kolawole SOFOLA, Directeur du Commerce par Intérim, à la Commission de la CEDEAO, s’exprimant au nom de Madame Massandjé TOURE-LITSE, Commissaire aux Affaires Economiques et à l’Agriculture, a rappelé le rôle important que joue la facilitation des échanges dans l’atténuation des effets perturbateurs des chocs externes sur les chaînes d’approvisionnement. . Il a en outre souligné les efforts entrepris par la Commission pour améliorer la circulation des marchandises au sein de la région, notamment dans les domaines du transit, du transport et du renforcement institutionnel, entre autres, et ce conformément à la Vision 2050 de la CE-DEAO et aux objectifs stratégiques « 4×4 » de la Commission.

M. Rikard NORDEMAN, Chef de la Section Commerce et Economie de la Délégation de l’UE au-près du Nigeria et de la CEDEAO, a félicité la CEDEAO pour les mesures prises pour entre-prendre des réformes de facilitation des échanges et soutenir les comités de facilitation des échanges. Il a rappelé le programme de l’UE de 25 millions d’euros, mis en œuvre en collaboration avec la CEDEAO, la GIZ et la Banque Mondiale, qui témoigne de l’engagement de l’UE à renforcer la facilitation des échanges dans la région. Reconnaissant la CEDEAO comme un partenaire important de l’UE, il a souligné les avantages mutuels découlant de l’approfondisse-ment des activités commerciales et des infrastructures associées pour les deux blocs.

Dans son discours, M. Sunday JAJA, Directeur du Commerce au Ministère Fédéral de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement de la République Fédérale du Nigéria, a déclaré que l’Ac-cord sur la Facilitation des Echanges (AFE) de l’OMC reste un instrument essentiel pour amélio-rer les procédures aux frontières et réduire les coûts du commerce. Cela est possible en dit-il, en stimulant les flux commerciaux et en tirant avantages du commerce international par la simplification des procédures douanières et autres procédures aux frontières. Il a remercié la CEDEAO pour son soutien aux États Membres dans la mise en œuvre d’initiatives de facilitation des échanges visant à réduire les délais et les coûts des échanges transfrontaliers.

La réunion a vu la des Membres du CRFE représentant le Ministère en charge du Commerce, de l’Administration des Douanes et du Secteur Privé des États membres de la CEDEAO. Des

représentants du ministère chargé des transports ont également participé à la réunion. Durant trois jours de réunion, les participants ont discuté des questions clés affectant la circulation des marchandises dans la région, notamment les barrières non tarifaires, les difficultés dans la mise en œuvre des réformes de facilitation des échanges, ainsi que les problèmes de coordina-tion le long de la chaîne d’approvisionnement régionale. Le Comité a également discuté de l’élaboration de la stratégie régionale de facilitation du commerce et du transport, ainsi que la stratégie d’élimination des barrières non tarifaires de la CEDEAO. Par ailleurs la réunion a vali-dé les termes de référence pour la création de sous-comités techniques sur « Les femmes dans le commerce », « la Gestion des frontières » et « la Transparence », qui se pencherons sur les questions prioritaires identifiés.

Le Comité régional de facilitation des échanges de la CEDEAO continue de jouer un rôle central dans la promotion du dialogue, de la coordination et du suivi de la compétitivité commerciale au sein de l’espace sous-régional, faisant ainsi progresser l’agenda d visant à favoriser un envi-ronnement commercial résilient et compétitif dans les Etats Membres.

Voir Aussi

RDC : démission du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde

Le Premier ministre de la République démocratique du Congo (RDC), Jean-Michel Sama Lukonde, a présenté …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 2 =


Disponible sur Google Play

Articles récents