Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa déclare l’état de catastrophe nationale

Alors que les opérations de recherche continuent en Afrique du Sud, le président Cyril Ramaphosa a déclaré l’état de catastrophe nationale. La côte Est, et particulièrement, la ville de Durban, a été lourdement touché par des inondations meurtrières. Une semaine après la catastrophe, les opérations de sauvetage ont cessé, mais 63 personnes restent portées disparues.

Réponse du gouvernement aux #inondations catastrophiques qui ont dévasté certaines parties du KwaZulu-Natal et du Cap oriental.

« Il est clair qu’il y a d’autres régions du pays qui ont également besoin d’une intervention d’urgence« , a déclaré le président lors d’une allocution. « Le Cabinet s’est réuni en session spéciale hier soir et a décidé de déclarer l’état de catastrophe nationale. »

Selon les autorités locales, près de 80 % du réseau d’eau potable est hors service et certaines zones sont privées d’électricité. L’armée sud-africaine va déployer 10 000 soldats dans la région, et mettre en place un soutien aérien pour acheminer les marchandises, dont des systèmes de purification d’eau et des tentes pour les personnes sinistrées.

Après le week-end de Pâques, de nombreux enfants ne pourront pas retourner à l’école ce mardi, près de 500 établissements scolaires ayant été endommagés par la catastrophe qui a fait 443 morts et près de 40 000 sans-abris selon le dernier bilan.

Voir Aussi

Guinée : les révélations de l’avocat de Toumba Diakite suite au renvoi de son procès

Ouvert ce mercredi 28 septembre 2022, 13 ans après la commission des faits, le procès …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 − 9 =