CEDEAO : réunion des Experts en prélude à la 3ème Réunion du Comité de Pilotage Ministériel du projet de développement du câble sous-marin Amilcar Cabral

Réunion des Experts en prélude à la 3ème Réunion du Comité de Pilotage Ministériel du projet de développement du câble sous-marin Amilcar Cabral de la CEDEAO.

Les Experts des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) des pays de la Com-munauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) concernés par le projet de déve-loppement du câble sous-marin Amilcar Cabral se réunissent du 18 au 19 Septembre 2023 à Ban-jul en Gambie pour apprécier les progrès réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de cette initia-tive. Cette réunion des Experts se tient en prélude à la 3ème réunion du Comité de pilotage Ministé-riel dudit projet qui se tiendra le mercredi 20 Septembre 2023 à Banjul.

Après la signature en avril 2023 à Freetown en Sierra Léone du Protocole d’Accord (MoU) par les Ministres des 6 Etats membres de la CEDEAO concernés par cette initiative, réaffirmant ainsi leur engagement politique à collaborer pour la mobilisation des ressources, plusieurs activités ont été menées dans le cadre de la mise en œuvre du projet de développement du câble sous-marin Amilcar Cabral. Et c’est pour faire le point de ces activités et proposer des recommandations à l’adoption des Ministres, que les Experts se réunissent pendant 2 jours à Banjul.

La cérémonie d’ouverture de cette réunion des experts en télécommunications a été marquée par des allocutions et a connu la présence de M. Abdou KOLLEY, Directeur de Cabinet du Pré-sident de la Commission de la CEDEAO. Dans son mot de bienvenue, Dr. Eugène CAPO-CHICHI, Directeur de l’Unité de Préparation et de Développement des Projets d’Infrastructures de la CEDEAO (PPDU), après avoir remercié les Experts et les partenaires techniques et financiers au nom du Commissaire Sédiko DOUKA en charge des Infrastructures, de l’Energie et de la Digitalisation de la CEDEAO, pour leur mobilisation et leur parti-cipation à la réunion de Banjul, a rappelé que l’objectif principal de la CEDEAO dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication est l’établissement d’un marché numérique commun sécurisé. Et la connectivité à haut débit constitue une composante essen-tielle de ce marché.

« Un élément clé de ce processus a été le lancement en Octobre 2022 d’une étude de faisabi-lité… Les résultats de cette étude ont confirmé que le projet est viable et qu’il réponde aux besoins de la région » a poursuivi le Directeur du PPDU, avant de mentionner qu’il est impératif que la Commission de la CEDEAO et les Etats membres œuvrent conjointement pour concrétiser la mobilisation des ressources et mettre en place des dispositions institutionnelles nécessaires à la mise en œuvre du projet.

Les travaux de la réunion ont officiellement été lancés par M. Amadou NYANG, Directeur des Technologies de l’Information et de la Communication de la Gambie, qui, après avoir souhaité la bienvenue aux Experts au nom du Secrétaire Permanent du Ministère de la Communication et de l’Economie Numérique de la Gambie, a précisé que cet événement représente une étape importante dans les efforts continus de la CEDEAO à améliorer la connectivité et assurer la résilience des infrastructures numériques dans les pays membres du projet de développe-ment du câble sous-marin Amilcar Cabral.

« Dans le monde interconnecté d’aujourd’hui, l’accès à une connectivité fiable et à haut dé-bit n’est pas un luxe mais une nécessité fondamentale. Il soutient la croissance économique, facilite l’éducation, les soins de santé et l’innovation, et donne du pouvoir à nos communautés. Le projet de câble sous-marin Amilcar Cabral incarne notre engagement collectif à réduire la fracture numérique et à faire progresser le développement socio-économique de notre région » a déclaré M. NYANG, avant de lancer les travaux de la réunion des Experts.

Outre les Experts des Etats membres et Points Focaux du Comité Technique, ont également pris part à cette réunion, les experts de la Banque Mondiale, de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC), de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), de la Commission de la CEDEAO et d’autres institutions partenaires.

Le projet de développement du câble sous-marin Amilcar Cabral concerne principalement 6 pays de la CEDEAO que sont le Cabo Verde, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia et la Sierra Leone. Il vise à établir une liaison par câble sous-marin à fibre optique qui fournira une redondance dans la connectivité internationale à ces Etats qui ne disposent que d’une seule station d’atterrissement ainsi qu’à augmenter la bande passante internationale disponible pour les utilisateurs d’Internet dans les pays concernés. Il ambitionne d’améliorer la qualité, la fiabilité et l’accessibilité des services de télécommunications internationales pour apporter des avantages socio-économiques indispensables dans les pays cibles.

Le projet a pour objectifs de contribuer au développement numérique des pays concernés en fournissant l’infrastructure de connectivité internationale nécessaire pour soutenir les réseaux, améliorer le niveau d’intégration du Cabo Verde avec le reste de la région de l’Afrique de l’Ouest au niveau de l’infrastructure du réseau afin d’améliorer la viabilité et le succès des pro-jets régionaux tels que la mise en œuvre de l’itinérance régionale; augmenter la capacité inter-nationale disponible dans la région de la CEDEAO pour soutenir la croissance de l’internet et des applications connexes ; et enfin fournir la redondance nécessaire et garantir la connectivité internationale pour la Gambie, la Guinée-Bissau, la Guinée, la Sierra-Leone et le Libéria.

Voir Aussi

Nigéria : manifestations contre la cherté de la vie

Mardi, le syndicat nigérian du travail a entamé une protestation de deux jours à Lagos. Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 − 6 =


Disponible sur Google Play

Articles récents