Côte d’Ivoire : grâce présidentielle pour le général Bruno Dogbo Blé et 50 autres prisonniers

Le président ivoirien Alassane Ouattara a accordé ce jeudi 22 février la grâce présidentielle à 51 civils et militaires proches de l’ancien président Laurent Gbagbo et de l’ancien Premier ministre Guillaume Soro.

Les 51 prisonniers étaient condamnés pour des infractions commises pendant les crises post-électorales et pour atteinte à la sûreté de l’État.

Parmi les personnes graciées figure le général Dogbo Blé Brunot, condamné en avril 2017 à 18 ans de prison pour son implication dans l’affaire des « disparus du Novotel », le meurtre de quatre personnes dont deux Français en avril 2011.

Le chef de l’Etat a accordé la grâce présidentielle « conformément à son engagement d’œuvrer résolument à la consolidation de la paix » en Côte d’Ivoire. En effet, le 13 février dernier, au palais présidentiel, Alassane Ouattara avait annoncé de prochaines mesures destinées à renforcer la cohésion nationale.

La libération de ces prisonniers était réclamée depuis plusieurs années par Laurent Gbagbo, lui-même gracié en août 2022.

Dans un communiqué, le Parti des peuples africains de la Côte d’Ivoire (PPA-CI) « salue cette décision » tout en évoquant « un goût d’inachevé » pour « ceux qui demeurent encore emprisonnés« .

Voir Aussi

Adama Dieng nommé envoyé spécial de l’UA pour la prévention du crime de génocide et les atrocités de masse en Afrique

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a nommé samedi le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 − 3 =


Disponible sur Google Play

Articles récents