Crise énergétique : la SEEG prévoit un plan d’action d’urgence

Le Gabon traverse actuellement une crise énergétique due à des vagues de chaleur intenses, aggravées par une forte demande en électricité résultant du développement industriel et de l’utilisation accrue d’appareils électriques. Cette situation risque de perdurer jusqu’à la fin de la saison des pluies, entraînant des perturbations fréquentes dans la fourniture d’électricité.

Pour atténuer ces désagréments, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) prévoit la mise en place d’un plan d’action en urgence sous la supervision d’un comité de crise. Ce plan vise à remettre en état de fonctionnement les équipements défaillants dans les plus brefs délais, avec pour objectif une sortie de crise d’ici fin octobre 2024.

À moyen et long terme, la SEEG s’engage dans un programme de modernisation de ses infrastructures de production d’eau potable et d’électricité. Sous l’impulsion du président de la Transition, le gouvernement lancera également un vaste programme de remise à niveau des ouvrages existants, comprenant des travaux de réhabilitation et de révision sur une période de 2 à 3 ans.

Ces initiatives visent à garantir un niveau de performance optimal, assurant ainsi une fourniture continue et de qualité en électricité et en eau potable pour la population gabonaise.

Voir Aussi

Adama Dieng nommé envoyé spécial de l’UA pour la prévention du crime de génocide et les atrocités de masse en Afrique

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a nommé samedi le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 17 =


Disponible sur Google Play

Articles récents