Cyclone Freddy : le Malawi déclare l’état de catastrophe

Le Malawi a déclaré l’état de catastrophe dans plusieurs régions du sud du pays, dont celle de la capitale économique, Blantyre, après le retour meurtrier du cyclone Freddy, a annoncé lundi la présidence.

Le chef de l’Etat Lazarus Chakwera « a constaté avec une grande préoccupation la dévastation que le cyclone Freddy est actuellement en train de provoquer dans de nombreux districts (…) et a déclaré l’état de catastrophe » dans le sud, a-t-elle indiqué dans un communiqué. 

Le cyclone Freddy, « hors norme » car il a fait une boucle rarement observée par les météorologues, a fait plus de 100 morts au Malawi et au Mozambique en revenant frapper l’Afrique australe, ont indiqué lundi les autorités.

Au moins 99 personnes sont mortes et des dizaines d’autres blessées au Malawi, après une coulée de boue dans la nuit qui a emporté des maisons et enseveli des habitants. L’agence de gestion des catastrophes de ce pays pauvre a dit s’attendre à un bilan encore plus lourd.

Au moins 10 personnes sont mortes et 14 autres blessées au Mozambique voisin, selon les autorités locales.

La région de la capitale économique du Malawi, Blantyre, où des habitants recherchaient des survivants dans la boue à mains nues ou munis de pelles, a enregistré à elle seule 85 morts.

Les membres des secours gouvernementaux ont mis du temps à arriver, a affirmé un habitant du township de Chilobwe, couvert de boue, qui participe aux efforts de sauvetage. « Les gens sont accablés. La situation est très difficile », résume un autre, Honest Chirwa, ajoutant que les sauveteurs manquent de matériel adéquat.

En passe d’être classé le cyclone le plus long jamais enregistré par les météorologues, Freddy avait déjà touché Madagascar et le Mozambique fin février. Le bilan était alors de 17 morts, des milliers de déplacés et de maisons ravagées.

Revenu dans la région la semaine dernière en suivant une trajectoire en boucle inédite, il s’est d’abord abattu sur Madagascar pour la seconde fois en deux semaines, faisant 10 morts.

Puis il est revenu frapper le Mozambique samedi soir.

Le Malawi a déclaré l’état de catastrophe dans plusieurs régions du sud du pays, dont Blantyre. Plus de 11 000 personnes ont été déplacées par la tempête dans le pays, selon les Nations unies.

Voir Aussi

Paris : l’engagement du Chef de l’État sénégalais en faveur de la campagne de GAVI pour la souveraineté vaccinale

Le chef de l’Etat sénégalais, Bassirou Diomaye Faye s’est engagé, jeudi à Paris, à œuvrer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *