Electricité Hors-Réseau : une centrale solaire de 2 MW alimente le stade Abdoulaye Wade

Le Sénégal veut atteindre une capacité cumulée installée en solaire de 235 MW d’ici 2030, selon le volet électricité de sa contribution nationale déterminée. Pour réussir ce pari, les initiatives de promotion du solaire se multiplient.

Tout nouveau vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations, le Sénégal a inauguré, mardi 22 mars, un nouveau stade de football alimenté grâce à une centrale solaire de 2 MW.

Un stade « quasi autonome en électricité », s’est félicité le président sénégalais Macky Sall.

L’inauguration de l’enceinte ultramoderne de 50 000 places, érigée à Diamniadio, s’est faite en présence des chefs d’Etat rwandais Paul Kagamé, libérien George Weah, turc Recep Tayyip Erdogan et allemand Frank-Walter Steinmeier, entre autres.

Au même titre que les autres secteurs de l’économie, l’industrie sportive doit être mise à contribution pour atteindre une ère économique sans carbone. Dans cette veine, le Nigeria avait inauguré en 2015 un stade éclairé grâce à de l’électricité produite par l’énergie cinétique générée par les mouvements des joueurs.

Pour rappel, le stade Abdoulaye Wade a été construit par l’entreprise turque Summa, pour un coût de 269 millions $.

Agence Ecofin

Voir Aussi

Durée de la transition guinéenne : la CEDEAO rejette les 36 mois

Avec le Mali voisin, la Guinée sera au cœur des débats du sommet extraordinaire délocalisé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 − 3 =