Israël-Hamas : le refuge dans les décombres d’une école à Rafah

Un groupe de Palestiniens déplacés a trouvé refuge dans une école gérée par une agence de l’ONU, gravement endommagée lors du récent conflit entre Israël et le Hamas, et a entrepris des réparations pour restaurer certaines des salles de classe où ils vivent désormais.

Située dans la ville méridionale de Khan Younis, cette école autrefois administrée par l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens, connue sous le nom de l’UNRWA, a subi des dommages lors des bombardements israéliens dans la bande de Gaza.

Les familles déplacées de la ville méridionale de Rafah, le long de la frontière avec l’Égypte, ont nettoyé et réparé certaines des salles de classe endommagées avant de s’installer dans l’école.

Selon l’UNRWA, 360 000 Palestiniens ont fui Rafah au cours de la dernière semaine, sur un total de 1,3 million de personnes qui s’y étaient réfugiées avant le début du conflit.

Israël a qualifié Rafah de dernier bastion du Hamas, rejetant les avertissements selon lesquels toute opération majeure dans la région serait catastrophique pour les civils.

Pendant ce temps, le Hamas se réorganise et affronte les forces israéliennes dans certaines parties de Gaza précédemment bombardées et envahies.

Le flux d’aide en provenance d’Égypte vers Rafah a été interrompu depuis que les troupes israéliennes ont capturé une traversée frontalière avec l’Égypte. Les combats à Rafah ont également entravé l’accès à la traversée voisine de Kerem Shalom avec Israël.

Israël affirme que son opération à Rafah vise à éliminer les tunnels et autres infrastructures militantes le long de la frontière avec l’Égypte.

La guerre entre Israël et le Hamas a débuté lorsque le Hamas et d’autres militants ont lancé des attaques dans le sud d’Israël, tuant environ 1 200 personnes, principalement des civils, et prenant 250 autres en otage.

L’offensive israélienne a fait plus de 35 000 morts parmi les Palestiniens, selon le ministère de la Santé de Gaza. Israël affirme avoir tué plus de 13 000 militants, sans fournir de preuves.

Voir Aussi

Sénégal : Gandon va accueillir une centrale à gaz de 250 mégawatts

Une centrale électrique à gaz de 250 mégawatts sera implantée dans la commune de Gandon …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[wonderplugin_cond deviceexclude="Mobile"] Disponible sur Google Play [/wonderplugin_cond]

Articles récents