Le Togo présentera sa demande d’adhésion au Commonwealth en juin

Le Togo va faire une demande pour intégrer le Commonwealth.

Vendredi les députés togolais ont voté pour l’adhésion du pays à l’organisation intergouvernementale fondée en 1949.

En adoptant cette résolution, le Parlement demande au gouvernement togolais de présenter sa requête auprès du Commonwealth of nations lors du prochain sommet du bloc qui se tiendra au Rwanda en juin.

Composé de 54 membres dont la plupart sont d’anciennes colonies britanniques, le Commonwealth n’impose aucune obligation à ses membres, dont 19 sont des pays africains.

Les membres du Commonwealth doivent toutefois adhérer à la charte et aux valeurs de l’organisation telles que les droits humains, la démocratie ou encore la non-discrimination.

La charte reconnaît qu’il convient d’aider, d’assister dans leur développement, les petits Etats et les Etats vulnérables.

Membre de la communauté économique des états l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et de l’organisation internationale de la francophonie, le Togo s’est engagé dans ce processus d’adhésion au Commonwealth en 2014.

Selon Yawa Tsegan, présidente du Parlement, cette initiative permettrait au Togo de renforcer ses programmes d’enseignement de l’anglais et de réactiver d’autres partenariats sans pour autant quitter la francophonie.

Voir Aussi

Adama Dieng nommé envoyé spécial de l’UA pour la prévention du crime de génocide et les atrocités de masse en Afrique

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a nommé samedi le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 29 =


Disponible sur Google Play

Articles récents