Maroc : l’architecture imprégnée du passé et de la diversité culturelle

Au Maroc, il est possible de retracer l’histoire du pays en observant l’architecture de ses bâtiments. Au fil des années, plusieurs civilisations se sont suivies comme en témoignent aujourd’hui l’héritage architectural du pays, notamment dans la ville historique de Rabat. »Le Maroc, grâce à sa position stratégique, a connu plusieurs civilisations telles que la civilisation romaine, les musulmans, les civilisations arabo-musulmanes, l’hispano-mauresque, toutes ces civilisations ont laissé des traces, des édifices et des constructions très intéressantes au Maroc… », a déclaré Krombi, conservateur des monuments historiques au ministère marocain de la culture à Rabat. « Il y a des formes architecturales qui sont basées sur la géométrie, il y a d’autres formes qui sont basées sur la faune et la flore, et ce sont ces formes qui ont donné l’originalité à l’architecture marocaine par rapport à d’autres architectures », a indiqué Mohamed Es-Semmar, historien à Rabat. Rabat est vraiment un lieu où l’ancien rencontre le nouveau et où les conceptions architecturales orientales et occidentales se rejoignent. L’architecture traditionnelle marocaine continue de prospérer dans tout le pays, grâce aux efforts déployés pour conserver les techniques de construction et la conception traditionnelles. Des techniques de refroidissement passif à l’utilisation de matériaux d’origine locale, les architectes intègrent des méthodes traditionnelles dans des conceptions modernes afin de créer des structures respectueuses de l’environnement. »Ces bâtiments et ces médinas ont connu plusieurs problèmes à cause de l’humidité, des facteurs naturels mais aussi des facteurs humains et de l’exploration, donc malheureusement ils souffrent de plusieurs pathologies, ces pathologies doivent être restaurées, rénovées aujourd’hui en cours de rénovation comme le site de Chellah, Oudaya, Médina de Rabat et Médina de Salé. ….. », a ajouté Mohammed Krombi. « On peut éventuellement s’inspirer de l’architecture traditionnelle marocaine et du savoir-faire traditionnel marocain pour gagner en efficacité énergétique, on prend comme exemple, la largeur des murs, l’utilisation de la terre compactée, une hauteur sous plafond importante, des toits en bois…etcetera. » a dit Khadija Malki, architecte à Marrakech. Alors que le Maroc continue de se développer et de croître, son évolution architecturale est un voyage de tradition, d’innovation et de durabilité.

Voir Aussi

Tunisie : des avocats protestent contre la série d’arrestations

Des avocats tunisiens sont descendus dans la rue jeudi pour protester contre une série d’arrestations …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[wonderplugin_cond deviceexclude="Mobile"] Disponible sur Google Play [/wonderplugin_cond]

Articles récents