Mauritanie : démarrage de la campagne pour les élections législatives, régionales et municipales

Aux premiers jours de la campagne électorale, Ba Adama Moussa, porte-parole du staff de campagne d’«Insav» principal parti de la majorité, livre une évaluation positive des activités de sa formation, présente à tous les niveaux, sur l’ensemble des régions et communes et pour l’ensemble des sièges à pourvoir.

Il croit à une large victoire de son parti et salue une atmosphère de consensus qui prévaut après une concertation approfondie entre le ministre de l’Intérieur et les partis politiques, en plus de la mise en place d’une Commission électorale nationale indépendante (CENI), avec toutes les prérogatives de contrôle de la régularité du processus électoral.

Pr Moctar Abderrahim Sakho, membre de la liste nationale et coordinateur de la campagne du parti Islah dans la Vallée du fleuve, présente ce parti issu du courant islamiste réformiste. Cette formation politique est ancrée dans la majorité, présente dans plusieurs circonscriptions et qui occupe le sixième rang au niveau national en termes de nombre de candidats. Moctar Abderrahim Sakho se réjouit du lancement réussi de la campagne de cette formation, décidée à conquérir le terrain dans la Vallée du fleuve.

Sur un plan plus général, cet immigré qui a vécu près de 40 ans entre le Maroc, la France et les Etats-Unis, constate avec sa satisfaction l’engouement et le nombre élevé de candidats, signe positif estime-t-il, vu l’ancrage récent et progressif de la démocratie dans un pays à forte tradition de régimes autoritaires.

L’Assemblée nationale de Mauritanie comptera 176 députés à l’issue des législatives de mai 2023.

Voir Aussi

Nigéria : manifestations contre la cherté de la vie

Mardi, le syndicat nigérian du travail a entamé une protestation de deux jours à Lagos. Les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 + 14 =


Disponible sur Google Play

Articles récents