Mauritanie-Maroc : une task force pour accélérer les échanges commerciaux et les investissements communs

L’Union Nationale du Patronat Mauritanien (UNPM) et la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) organisent les 21 et 22 février 2024 à Nouakchott, la troisième édition du Forum économique Mauritanie-Maroc. Plusieurs ambassadeurs accrédités dans les deux pays, les présidents des deux organisations patronales et quelque 300 hommes d’affaires mauritaniens et marocains étaient présents.

L’objectif de ce 3e forum est d’accélérer la cadence du partenariat entre les deux pays voisins. Cette volonté s’est concrétisée par la création d’une task force, par la CGEM et l’UNPM. Ce groupe de travail est chargé d’accompagner la réalisation des projets d’investissements et d’en assurer le suivi.

Selon Hamid Chabar, ambassadeur du Maroc en Mauritanie, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 300 millions de dollars à fin 2022, soit une hausse de 58% comparativement à l’année d’avant.

Les fruits et légumes ne représentent que 23% de ces échanges. Le Maroc est le premier investisseur africain en Mauritanie.

Des chiffres qui attestent de la bonne santé des relations économiques entre les deux pays, en dépit d’énormes opportunités qui restent encore inexploitées à ce jour.

Chakib Alj, président de la CGEM, estime que ce forum constitue une étape décisive après les deux premières éditions, qui ont servi à identifier les niches d’investissements. Le prochain forum aura lieu dans deux ans.

Agriculture, élevage, pêche, agro-industrie, infrastructures, énergies vertes… sont, selon Chakib Alj, les secteurs qui recèlent le plus fort potentiel de développement et qui feront l’objet de rencontres BtoB.

Allant dans le même sens, Abdelaziz Taariji, président du Forum d’affaires Maroc-Mauritanie dit étudier avec les partenaires mauritaniens la perspective de développer la coopération dans le domaine de l’agriculture.

Une fois les opportunités de coopération identifiées, les hommes d’affaires mauritaniens et marocains devront passer à l’étape suivante, celle de la réalisation des projets.

Voir Aussi

Adama Dieng nommé envoyé spécial de l’UA pour la prévention du crime de génocide et les atrocités de masse en Afrique

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a nommé samedi le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 27 =


Disponible sur Google Play

Articles récents