RDC : Judith Suminwa Tuluka, première femme cheffe du gouvernement

Le président Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo a nommé lundi la première femme Premier ministre du pays, réalisant ainsi une promesse de campagne et franchissant une étape importante vers la formation d’un nouveau gouvernement après sa réélection fin de l’année dernière.

Ancienne ministre de la Planification, Judith Suminwa Tuluka entre en fonction alors que la violence s’intensifie dans l’est du pays, riche en minéraux et bordé par le Rwanda. Ce conflit de longue date a entraîné le déplacement de plus de 7 millions de personnes selon les Nations unies, faisant de cette région l’une des pires crises humanitaires au monde.

Un engagement envers la paix : les Priorités de Tuluka dans un Contexte de Crise

Dans son premier discours après sa nomination à la télévision d’État, Tuluka a promis de travailler pour la paix et le développement. Cependant, la formation d’un nouveau gouvernement pourrait prendre des mois, nécessitant des négociations intensives avec de nombreux partis politiques.

« Mes pensées vont à l’est et à tous les coins du pays, qui sont aujourd’hui confrontés à des conflits avec des ennemis parfois cachés », a-t-elle déclaré, faisant référence au conflit impliquant de nombreux groupes armés, certains étant soupçonnés d’être soutenus par l’armée rwandaise. « Je pense à toutes ces personnes, et mon cœur va vers elles. »

Dans l’est du Congo, loin de la capitale Kinshasa, plus de 120 groupes armés se disputent les ressources naturelles, causant des atrocités à grande échelle. Le retrait des forces de maintien de la paix régionales et de l’ONU a laissé un vide sécuritaire, exacerbant la violence.

Bintou Keita, envoyée de l’ONU au Congo, a récemment averti le Conseil de sécurité de l’ONU que le groupe rebelle M23 avait gagné du terrain dans l’est, aggravant ainsi la crise humanitaire.

Réélu pour un second mandat en décembre, Tshisekedi a accusé le Rwanda voisin de soutenir militairement les rebelles, une accusation que le Rwanda nie. Les États-Unis ont exhorté les deux pays à éviter la guerre et ont appelé au retrait des troupes rwandaises du Congo.

Alors que la RDC cherche à stabiliser la région, la nomination de Tuluka en tant que Premier ministre est un pas important vers cet objectif, mais les défis restent nombreux dans cette nation tourmentée par les conflits.

Voir Aussi

Adama Dieng nommé envoyé spécial de l’UA pour la prévention du crime de génocide et les atrocités de masse en Afrique

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a nommé samedi le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 × 13 =


Disponible sur Google Play

Articles récents