Transport d’explosifs pour Israël : l’Espagne interdit à un navire d’accoster dans ses ports

Madrid a refusé à un navire transportant une cargaison d’armes à destination d’Israël l’autorisation d’accoster dans un port espagnol, a déclaré jeudi le ministre espagnol des Affaires étrangères, Jose Manuel Albares.

«C’est la première fois que nous agissons de la sorte, car c’est la première fois que nous détectons un navire transportant une cargaison d’armes à destination d’Israël qui souhaite faire escale dans un port espagnol», a-t-il déclaré à des journalistes à Bruxelles. Désormais «il en sera de même pour tout navire transportant des armes à destination d’Israël et souhaitant faire escale dans un port espagnol», a-t-il ajouté.

«Le ministère des Affaires étrangères rejettera systématiquement ces escales pour une raison évidente. Le Moyen-Orient n’a pas besoin de davantage d’armes, il a besoin de plus de paix», a-t-il ajouté.

Le ministre espagnol des Transports, Oscar Puente, a indiqué que le bateau en question est le Marianne Danica, qui avait demandé l’autorisation de faire escale dans le port de Carthagène, dans le sud-est de l’Espagne, le 21 mai.

Selon le quotidien El Pais, ce navire battant pavillon danois transporte quelque 27 tonnes d’explosifs de Madras, en Inde, à destination de Haïfa, en Israël.

L’Espagne, qui a interrompu ses ventes d’armes à Israël, est l’une des voix européennes les plus critiques à l’égard de la guerre israélienne sur Gaza. Elle tente notamment de rallier les autres capitales européennes à l’idée de la reconnaissance prochaine d’un État palestinien.

Voir Aussi

Paris : l’engagement du Chef de l’État sénégalais en faveur de la campagne de GAVI pour la souveraineté vaccinale

Le chef de l’Etat sénégalais, Bassirou Diomaye Faye s’est engagé, jeudi à Paris, à œuvrer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *