Energie : le Congo envoie sa première cargaison de gaz naturel liquéfié en Italie

La nation africaine du Congo est devenue le dernier exportateur de gaz naturel liquéfié mardi en lançant la production de la première cargaison, un an après que la société énergétique italienne ENI ait lancé le projet Congo LNG avec des partenaires locaux.

Le premier cargo chargé de GNL se dirigera vers l’usine italienne de regazéification dans la ville toscane de Piombino dans les prochains jours, a déclaré ENI dans un communiqué.

« Avec la première cargaison, la République du Congo entre dans le groupe des pays exportateurs de GNL, ouvrant des opportunités de croissance économique tout en contribuant à l’équilibre énergétique mondial », a déclaré ENI.

ENI et ses partenaires ont partagé la main-d’œuvre, les connaissances et la technologie, « assurant des revenus supplémentaires au pays tout en contribuant à la sécurité énergétique de l’Europe », a déclaré l’administrateur délégué Claudio Descalzi dans un communiqué.

Le projet aura une capacité annuelle de 4,5 milliards de mètres cubes de gaz naturel, qui est utilisé pour chauffer les maisons et les entreprises. Il est formé lorsque le gaz est refroidi à environ -162 C pour être stocké et expédié en toute sécurité à bord de navires spécialement conçus à cet effet.

L’Europe est à la recherche de nouvelles sources d’énergie depuis qu’elle a décidé de couper les approvisionnements de la Russie à la suite de son invasion massive de l’Ukraine il y a deux ans. Selon le groupe de réflexion ISPI, les ventes de gaz russe à l’étranger ont chuté de 40 % depuis l’invasion.

Voir Aussi

Adama Dieng nommé envoyé spécial de l’UA pour la prévention du crime de génocide et les atrocités de masse en Afrique

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a nommé samedi le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 3 =


Disponible sur Google Play

Articles récents