Nigeria : l’élection des gouverneurs repoussée d’une semaine

Initialement prévue pour le 11 mars, l’élection des gouverneurs de 28 des 36 Etats du Nigeria aura finalement lieu le 18 mars. La commission électorale invoque des problèmes logistiques.

Elle se propose de mettre à profit cette semaine supplémentaire pour la reconfiguration des machines à voter utilisées lors des élections présidentielles et législatives du 25 février.

Elle veut s’assurer que le système bimodal d’accréditation des électeurs fonctionne. Cette technologie été à l’origine des dysfonctionnements dénoncés lors de la présidentielle.

Mercredi, la justice avait rejeté la demande de Peter Obi, arrivée troisième lors de la présidentielle d’inspecter les machines BVAS avant leur reconfiguration.

La Commission a toutefois déclaré ne pas « être opposée à ce que les parties au litige inspectent le matériel électoral ».

« Elle continuera d’accorder à tous les plaideurs l’accès au matériel (…) pour poursuivre leurs affaires devant les tribunaux », a-t-elle poursuivi.

Pendant la présidentielle, de nombreux Nigérians s’attendaient à suivre la publication progressive des résultats en ligne, mais le portail en ligne a été très lent à s’actualiser.

Cette lenteur a semé la confusion et la colère, bien que la loi n’exige pas que les résultats électroniques soient publiés avant la proclamation des résultats officiels.

Par le passé, les élections nigérianes ont souvent été entachées de soupçons de fraudes et d’achats de voix.

Voir Aussi

Paris : l’engagement du Chef de l’État sénégalais en faveur de la campagne de GAVI pour la souveraineté vaccinale

Le chef de l’Etat sénégalais, Bassirou Diomaye Faye s’est engagé, jeudi à Paris, à œuvrer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *