Portrait : Madame Andrésia Vaz, une icône de la magistrature sénégalaise

En 2001, le Secrétaire général des Nations Unies, M. Kofi A. Annan, a nommé Madame Andrésia Vaz du Sénégal Juge au Tribunal pénal international pour le Rwanda. Madame Andrésia Vaz, Magistrat hors hiérarchie terminera le mandat de feu le juge Laïty Kama, ancien président du Tribunal décédé le mois dernier. Le mandat se termina en mai 2003.

Dans une lettre du 31 mai 2001 adressée au juge Navanethem Pillay, Président du Tribunal, le Secrétaire général l’a informée de la nomination du juge Vaz intervenue après consultation avec les Présidents du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Madame Vaz est née le 4 février 1944 à Dakar. Elle a débuté sa carrière en 1969 en qualité de juge d’instruction au Tribunal de première instance de Dakar puis y a occupé les fonctions de juge. Elle est par la suite Doyen des juges d’instruction en charge du Premier Cabinet d’instruction puis Président du Tribunal du travail de Saint Louis du Sénégal. Elle a été vice-président du Tribunal de première instance de Dakar, Conseiller à la Cour d’appel ensuite à la Cour suprême. En 1992, elle devient Premier Président de la Cour d’appel. En 1993 elle est nommée Président de la Commission nationale de recensement des votes du Sénégal. Elle est ensuite Président de la Haute Cour de Justice du Sénégal.

En 1997, elle devient Premier Président de la Cour de Cassation du Sénégal. Madame Andrésia Vaz a participé à plusieurs conférences internationales de l’Union internationale des magistrats, de la Fédération internationale des femmes de carrière juridiques, de la Fédération des juristes africaines et la Paix Mondiale par le Droit, de la Commission Internationale de juristes et de la Conférence des juges en chef du Commonwealth et des juges d’Appel. Madame Vaz a été Chargée de cours à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature du Sénégal jusqu’en 1991. Elle fut aussi membre associée de la Commission internationale de juristes et membre de la Cour Permanente d’Arbitrage de La Haye aux Pays Bas. Madame Vaz est diplômée du Centre National d’Etudes Juridiques (France 1969).

Voir Aussi

Ouganda : une application mobile pour surveiller son foetus

Daisy Ankunda est bientôt sur le point d’accoucher. Pendant ce trimestre, elle doit surveiller constamment …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
24 + 22 =