« La démocratie à l’occidentale » ne marche pas en Afrique, selon le Colonel Doumbouya

A New york des manifestants guinéens sont venus soutenir le colonel Mamady Doumbouya, invité à prendre la parole à l’ONU. Le chef de la Junte guinéenne s’est livré à une défense ardente de l’intervention des militaires en politique, après une succession de putschs en Afrique. Il a proclamé l’échec du modèle démocratique occidental sur le continent : « _ nous sommes tous conscients que ce modèle de démocratie que vous nous avez si insidieusement et savamment imposé après le sommet de la Baule en France, presque de façon religieuse, il ne marche pas_ », a-t-il déclaré, sous les applaudissements.

Pour Doumbouya les Etats africains doivent être libre de conserver leur neutralité, et rompre avec l’ancien ordre mondial en défendant le non-alignement. Il précise, au nom des nations Africaines : « Nous ne sommes ni pro ni anti Américains, ni pro ni anti Chinois, ni pro ni anti Français, ni pro ni anti Russes, ni pro ni anti Turcs. Nous sommes tout simplement pro Africains. C’est tout.« 

Des opposants au régime militaire de Doumbouya étaient également mobilisés devant le siège de l’ONU, le qualifiant d’assassin. 

Le coup d’Etat conduit par le colonel Doumbouya avait renversé le président civil Alpha Condé le 5 septembre 2021. La Guinée avait alors connu des mois de contestation contre la modification de la Constitution par le président Condé et sa réélection à un troisième mandat.

Voir Aussi

Remaniement ministeriel au Gabon : 9 nouveaux entrants et 5 sortants

Le gouvernement de la Transition du Gabon, dirigé par Raymond Ndong Sima, a été remanié …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[wonderplugin_cond deviceexclude="Mobile"] Disponible sur Google Play [/wonderplugin_cond]

Articles récents