La Tanzanie rationne l’électricité en raison de la sécheresse

La Tanzanie a commencé à rationner l’électricité en raison d’une chute de la production hydroélectrique après une forte sécheresse, a indiqué mercredi la compagnie nationale d’électricité, certaines zones devant subir des coupures de neuf heures.

Ce pays d’Afrique de l’Est peut produire près de 1 695 mégawatts grâce à l’hydroélectricité et au gaz naturel notamment. Mais il doit faire face actuellement à un manque de 300 à 350 mégawatts, a indiqué le directeur général de la Tanesco, la compagnie nationale d’électricité, Maharage Chande.

« Il y a deux raisons principales à ces baisses de la production : une sécheresse prolongée et la maintenance en cours de certains sites », a-t-il précisé à la presse dans la capitale économique Dar es Salaam.

Le site de Kihansi par exemple, dans la région de Morogoro (sud-est), a vu sa capacité de production chuter de 180 mégawatts à seulement 17 mégawatts.

La Tanzanie tente ces dernières années d’augmenter sa production d’hydroélectricité, grâce notamment à la construction du barrage controversé Julius Nyerere dans la réserve de Selous, qui devait produire environ 2 100 mégawatts.

Comme ses voisins, le pays a connu des précipitations faibles et une saison des pluie retardée, ce qui a contraint les autorités à imposer un rationnement de l’eau à Dar es Salaam le mois dernier.

La situation est encore plus dramatique au Kenya, en Ethiopie et en Somalie, confrontés à la pire sécheresse depuis des décennies.

Voir Aussi

Ouganda : une application mobile pour surveiller son foetus

Daisy Ankunda est bientôt sur le point d’accoucher. Pendant ce trimestre, elle doit surveiller constamment …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
29 − 3 =