Namibie : la statue d’un officier colonial allemand démontée

Le monument de Curt von François, un commissaire de l’armée allemande à qui l’on attribue la fondation de Windhoek, la capitale de la Namibie, a été démonté et déplacé mercredi.

L’officier colonial allemand est plutôt considéré comme un personnage controversé par des activistes et historiens namibiens. Pour ces derniers d’ailleurs, l’idée selon laquelle il est le père de Windoeck est un faux récit. 

Sa statue n’a donc pas survécu aux critiques. Pour beaucoup, elle rappelait le massacre de milliers d’indigènes Herero et Nama, en 1904 et 1908. Tuerie que les historiens qualifient de premier génocide du XXe siècle.

Ce moment est un rappel à la dignité, notre ville a été blanchie », a déclaré à  Hildegard Titus, une militante du mouvement A Curt Farewell qui a fait pression pour le retrait de la statue.

« Il y a un lien émotionnel avec le retrait de la statue, mais cela a aussi à voir avec l’exactitude historique ».

Elle y sera exposée avec une explication du contexte historique, a déclaré Aaron Nambadi, conservateur du musée. 

Le conseil municipal a déclaré que la statue, que A Curt Farewell a décrite comme « un rappel du génocide », sera désormais conservée au musée municipal de Windhoek.

Voir Aussi

Ouganda : une application mobile pour surveiller son foetus

Daisy Ankunda est bientôt sur le point d’accoucher. Pendant ce trimestre, elle doit surveiller constamment …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
10 ⁄ 1 =