A general view taken on march 12, 2018 shows the Tanger-Med container port and the Renault terminal in Ksar Sghir, near the northeastern Moroccan coastal city of Tangier.

Le Maroc est devenu le 1er exportateur de véhicules particuliers vers l’Europe

Ryad Mezzour a souligné que le Maroc est désormais le premier exportateur de véhicules particuliers vers l’Europe, dépassant notamment la Chine, le Japon, la Corée du Sud et les États-Unis d’Amérique. 

D’après le ministre, la demande globale des voitures sur le marché européen, qui est le plus grand marché de voitures marocaines, a reculé durant cette année, de 26%. Parallèlement, a-t-il relevé, les ventes marocaines ont enregistré une hausse de 50% sur ce marché. 

Sur un autre registre, Mezzour a indiqué que le Maroc dispose de 10.000 ingénieurs de conception de voitures de haut niveau, pour des marques allemandes, britanniques, françaises et américaines, ajoutant que l’objectif est d’atteindre 50.000 ingénieurs en trois ans. 

Le Royaume regorge de compétences capables de fabriquer les voitures et des usines dédiées, s’est-il félicité, annonçant le lancement, dans les prochaines semaines, d’une voiture d’une marque conçue à 100% au Maroc dans les marchés nationaux. 

Rappelant que les exportations de l’automobile devraient atteindre cette année, 100 milliards de dirhams (9,035 milliards d’euros), le ministre a fait état d’une capacité de production de 700 mille voitures, avec l’objectif d’atteindre un million de voitures. 

Il a également précisé que la stratégie de l’industrie automobile vise un taux d’intégration de 80%, au lieu de 64% actuellement. Et de soutenir: «Le Maroc se transformera en plateforme de l’industrie automobile la plus compétitive à travers le monde. Un objectif que nous ambitionnons réaliser au moment où seulement deux pays (l’Inde et la Chine) ont réussi à atteindre ce niveau de compétitivité et d’intégration». 

S’agissant de la transition vers la mobilité électrique, Mezzour a fait savoir que le Maroc dispose d’une capacité de production de 40.000 voitures électriques, notant qu’il est prévu d’atteindre 100.000 voitures électriques de conception marocaine. Et de conclure que le secteur de l’automobile emploie 220.000 de main-d’œuvre qualifiées, ce qui permettra au Maroc d’attirer davantage d’investisseurs et atteindre 200 milliards de dirhams de recettes des exportations d’ici 4 ans.

Voir Aussi

Ouganda : une application mobile pour surveiller son foetus

Daisy Ankunda est bientôt sur le point d’accoucher. Pendant ce trimestre, elle doit surveiller constamment …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
26 − 8 =