Zambie : Zesco lance un appel d’offres pour la construction de 3 centrales solaires

L’entreprise publique Zambia Electricity Supply Corporation (Zesco) lance un appel d’offres pour la construction de trois centrales solaires dans plusieurs provinces en Zambie. Les producteurs indépendants d’électricité (IPP) intéressés ont jusqu’au 2 septembre 2022 pour se manifester.

La Zambie se dotera bientôt de trois nouvelles centrales solaires photovoltaïques. Le projet porté par l’entreprise publique Zambia Electricity Supply Corporation (Zesco) fait l’objet d’un appel d’offres dont la date butoir est fixée au 2 septembre 2022. Ces installations seront construites dans les provinces du Sud, de l’Ouest et de Luapula, pour une capacité combinée de 50 MWc.

Les producteurs indépendants d’électricité (IPP) sélectionnés assureront le développement, le financement, la construction et l’exploitation des centrales solaires photovoltaïques. Toutes les demandes seront examinées, accompagnées des études de faisabilité correspondantes, dans le cadre de contrats commerciaux convenus entre les promoteurs (IPP) et la compagnie d’électricité Zesco.

Le développement de ces projets devrait permettre à la Zambie de diversifier son mix électrique. Ce pays d’Afrique de l’Est affiche une capacité installée de 3 030 MW, dont 2 393 MW produits par des centrales hydroélectriques. La plus grande est celle de Kariba, de 1 319 MW dont la Zambie partage la production avec le Zimbabwe. Zesco obtient une partie de l’électricité qu’elle distribue aux populations et aux entreprises à partir de centrales thermiques (gaz et charbon) et solaires.

Avec les épisodes de sècheresse qui se multiplient en Afrique de l’Est et australe, la Zambie est confortée à la baisse du niveau des barrages et donc de la production d’électricité en saison sèche. Pour faire face à cette situation, Zesco veut diversifier davantage ses sources de production en misant notamment sur le solaire. La Zambie affiche déjà une capacité solaire installée de 91 MW selon Power Africa. Parmi les centrales solaires mises en service ces dernières années figure celle de Bangweulu de 54 MWc. Le parc a été construit par un consortium formé de l’IPP français Neoen et l’investisseur zambien Industrial Development Corporation (IDC).

 

Jean Marie Takouleu

 

Voir Aussi

Sao Tomé-et-Principe : le Portugal enquête sur la tentative de coup d’Etat

Le Portugal a annoncé lundi avoir dépêché une équipe d’enquêteurs et d’experts de la police …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
32 ⁄ 8 =