Chronique de Bouba: « D’éternels colonisés ils resteront ! « 

« En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables »,
Georges Clémenceau
D’éternels colonisés ils resteront ! un naufrage aux larges de l’ile des madeleines
et tout un gouvernement qui se magne pour porter secours et faire signe de
compassion. Mais depuis le début de l’été, les accidents mortels ne manquent pas,
autant sur la route qu’en mer mais ça se comprend, cette fois il y a, parmi les
victimes, des ressortissants occidentaux et leur vie vaut mille fois celle de nos
compatriotes pour qui même le chauffeur du directeur de cabinet du ministre ne
saurait se déplacer et faire preuve de compassion. Il n’y a pas une seule semaine
qui passe sans qu’un accident mortel ne soit affiché à la une de l’actualité au point
de devenir banal, je dirai même un fait divers.
Et après on demandera toujours à ce que le blanc respecte le noir sinon il est
raciste. Mais quand est-il du noir qui n’a aucune considération pour son frère noir ?
Tous les médias occidentaux sont contents de montrer en boucle ce qui se passe
en Afrique du sud parce que ces personnes pensent que leurs frères nigérians sont
à la cause de leur chômage ou de leur condition de vie supposée misérable jusqu’à
en arriver aux armes. J’ai juste envie de leur dire que toute l’économie sud africaine est détenue par une minorité blanche qui vit dans une quiétude totale sans
être inquiétée parce que très respectée par la majorité noire. Au lieu de s’adresser
à leurs propres compatriotes, ils mènent leur guerre à tort envers leurs frères noirs
et le blanc dans son canapé, télécommande à la main peut en rigoler parce qu’ils
veulent une unité africaine et ils ne peuvent même pas s’écouter, s’entraider.
Au moment où le Sénégal fait ses découvertes en termes d’hydrocarbures, un livre
d’histoire sort comme par hasard pour divertir les populations parce que très
fanatiques émotionnellement en termes de conviction. J’ai juste envie de demander
si le contenu d’un livre pourrait changer la conviction d’une personne. Si tel est le
cas, c’est parce qu’objectivement il n’y avait pas de conviction. L’histoire d’un pays
n’a jamais recueilli l’unanimité, il y a toujours des contestataires. Mais ce qu’il faut
éviter c’est la division en ces périodes où il est important de resserrer les rangs et
d’exiger non seulement des résultats mais aussi des comptes à ceux qui dirigent.
Dans toutes les librairies occidentales, vous trouverez des bouquins qui traiteront
le prophète PSL de tous les noms mais jamais notre conviction en lui n’aura diminué
si elle n’augmente pas de jour en jour. Pourquoi s’énerver parce que Iba Der,
narrateur en chef de l’histoire générale de ce pays, aurait appelé le guide spirituel
de la communauté layenne « Limamoulaye » au lieu de « Seydina Limamoulaye » ?
Est-ce qu’une appellation considérée comme impolie par la communauté précitée
pourrait changer la dimension spirituelle de cet érudit que ce dernier est ?
Est-ce que le fait de dire que El Hadj Abdoulaye Niass est sorti de l’école de El Hadj
Malick Sy fait de ce premier un disciple du dernier au point d’avoir des échanges
houleux et injurieux entre les communautés Niassenes et Tidianes de
Tivaouane surtout que pareils propos n’émanent pas de la famille SY.
Encore une fois les guerres sont toujours menées à tort car s’attaquer à une
communauté qui n’a rien à voir avec ces propos est une pure aberration. Pourquoi
dans ce pays, on aime s’attarder sur des détails peu importants et surtout dont on a
aucune maitrise. Qui aujourd’hui peut de manière objective déterminer le degré
de spiritualité de ces personnes considérées comme érudits au point de les mettre
en compétition ? Et pourquoi les mettre constamment en concurrence d’ailleurs ?
Sommes-nous trop dominés par nos sentiments au point de passer à côté de
l’essentiel ?
A cela s’ajoute un commentaire de Ahmed Niass qui vient rajouter de l’huile dans
le feu qui est considéré comme un casus beli (déclaration de guerre) par une bonne
partie de la communauté Tidiane qui s’attaque à nouveau à ce dernier. Comme l’a
si bien expliqué le frère Amadou NIANG dans sa chronique
(https://afroactu.com/interdiction-port-du-voile-histoire-generale-du-senegalencore-un-coup-detat-emotionnel-par-amadou-niang/), « l’émotionnel a encore
une fois de plus pris le dessus sur le rationnel ». Bravo à Serigne Mahi Cissé pour son
ouverture d’esprit et sa grandeur dont il a fait preuve.
On ne terminera pas ce texte sans souligner le manque de courtoisie dont certains
chrétiens et musulmans se sont livrés suite à cette affaire de l’institution Sainte JA.
Toutes les familles chrétiennes ont des parents musulmans dans ce pays donc ces
micro-conflits sont à éviter car une fois dégénérés, on se retrouvera comme en
Centrafrique où Musulmans et Chrétiens s’entretuent à la hache pour des raisons
débiles, très débiles.
« Le conseil de l’intelligence émotionnelle c’est de toujours douter de la première
pensée qui nous vient à l’esprit face à toute situation susceptible de nous mettre en
colère. Ce qui donnera le temps nécessaire au cerveau rationnel pour qu’il reprenne
le contrôle et nous inspirer la meilleure conduite à tenir », Amadou NIANG.
Notre priorité, c’est plutôt la gestion publique de nos ressources et non ces
personnes ultra compétentes pour divertir les populations plus concentrées à
s’insulter entre elles et laissant le temps aux loups de mieux s’accaparer de nos
ressources et d’en faire leur propriété. Oubliez Sen petit gallé, Ahmed Niass,
Jeanne d’arc, Youssou Ndour et ses concerts et autres à venir, ce n’est que
diversion.
Merci à Amadou Niang d’avoir rappelé cette phrase de cet érudit qui, plus que
jamais, est d’actualité.
« Etre trop musulman, trop chrétien ou trop juif, cela risque de nous basculer dans le
vide du sectarisme. Soyons partisans de Dieu si nous voulons vivre en paix. »
Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum.

B NDIOUR SOUFY

Voir Aussi

Chronique de Bouba: « Scandales après scandales !!! »

« Le scandale n’est jamais retombé que sur ceux qui le provoquent », Jean GIRAUDOUX …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 11 =