President of Guinea transition General Sekouba Konate speaks during a meeting with other political parties at the presidential palace in Conakry in this June 26, 2010 file photo. REUTERS/Luc Gnago

Procès du 28 Septembre : Pivi charge subtilement Gal Sékouba Konaté

Le Colonel Claude Pivi est à la barre ce 28 novembre 2022 pour la 3e journée. Après sa déclaration préliminaire puis les questions du président du tribunal criminel de Dixinn, le ministère public et les parties civiles, l’accusé répond aux questions de la défense. 

Qui était le premier responsable de tous les bérets rouges du pays ? lui a demandé un de ses conseils.

« Je peux dire que, puisque nous relevons du Bataillon autonome des troupes aéroportées (BATA) et que le BATA était commandé par le Général Sékouba Konaté, le premier responsable c’est lui le Général Sékouba Konaté », a répondu l’ancien ministre de la Sécurité présidentielle au temps de Moussa Dadis Camara.

Les bérets rouges sont accusés d’avoir massacré des manifestants, et violé 109 femmes. Si donc ces militaires étaient sous la responsabilité du Général Sékouba Konaté, ministre de la Défense nationale au moment des faits, cela voudrait dire que le président de la Transition de 2010 aurait une certaine responsabilité dans cette affaire.

À date, faut-il le rappeler, Général Sékouba Konaté n’a pas été entendu dans cette affaire de massacre au stade du 28 septembre 2009.

Dadis Camara, qui était le président à l’époque, est lui inculpé pour complicité notamment des événements intervenus au stade ce jour là.

Voir Aussi

Présidentielle 2024 : vers une révision exceptionnelle des listes électorales au Sénégal

Une révision exceptionnelle des listes électorales aura lieu en prélude à l’élection présidentielle de 2024, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
23 − 20 =