Sénégal : jour de vote pour l’élection des membres du HCCT

Le vote pour l’élection des membres du Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT) a démarré ce dimanche à 8 heures, dans plusieurs lieux de vote du pays, ont constaté des reporters de l’APS.

Douze listes sont en compétition pour ce scrutin, où seuls 80 conseillers sur les 150 que compte cette Institution sont élus au suffrage universel indirect par les conseillers municipaux et départementaux.

Les 70 autres sont désignés par le chef de l’Etat parmi les membres de la société civile, les organisations socioprofessionnelles et diverses catégories de la société.

‘’Depuis 2016, le Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), institué par le Président de la République, vise à apporter une touche nouvelle à l’acte III de la décentralisation’’, indique le site officiel de cette Institution.

Il précise que ‘’le HCCT est une Assemblée consultative qui complète l’architecture institutionnelle afin d’accompagner le processus de développement des territoires. Il intervient, opportunément, dans la formation d’avis qui reflètent les préoccupations des populations’’.

Selon la même source le HCCT compte 150 hauts conseillers désignés pour un mandat de cinq ans. Les instances et structures du HCCT sont l’Assemblée plénière, le Bureau, la conférence des présidents, les Commissions et les services administratifs.

Elle ajoute que le HCCT a pour mission de renforcer la participation active des acteurs territoriaux à la définition, l’instauration et l’évaluation des politiques publiques territoriales.

Il élargit les espaces de dialogue, de consultation et de concertation dans le processus de prise de décisions qui engagent la vie des collectivités territoriales pour une meilleure inclusion des citoyens dans l’identification des besoins et des priorités ainsi que dans la conception et la mise en œuvre des politiques de décentralisation.

L’inter-coalition Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégal qui totalise 80 députés sur les 165 que compte l’Assemblée nationale, à l’issue des dernières législatives, a boycotté cette élection. Elle estime que cette Institution est ‘’inutile’’.

Voir Aussi

Durée de la transition guinéenne : la CEDEAO rejette les 36 mois

Avec le Mali voisin, la Guinée sera au cœur des débats du sommet extraordinaire délocalisé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 3 =