Somalie : au moins neuf morts dans deux attaques des shebab

Au moins neuf personnes ont été tuées, dont des fonctionnaires locaux, et 10 autres blessées dans deux attaques suicides revendiquées par les islamistes radicaux shebab dans le centre de la Somalie, alors que les autorités ont annoncé avoir tué un des plus hauts dirigeants du mouvement jihadiste.

« Les terroristes ont mené des attaques suicides en utilisant deux véhicules remplis d’explosifs à Beledweyne », à environ 300 km au nord de la capitale Mogadiscio, a déclaré Mohamed Moalim Ali, commandant de police dans la région du Hiiraan.

Il a précisé que « neuf personnes ont été tuées, dont la ministre de la Santé de l’Etat d’Hirshabelle et un commissaire de district chargé des finances (…), et plus de 10 autres blessées ».

L’attaque, qui a ciblé un bâtiment gouvernemental, a été revendiquée par les islamistes radicaux shebab, groupe lié à Al-Qaïda et qui combat le gouvernement somalien depuis 15 ans.

Dans un tweet, l’ambassade des Etats-Unis en Somalie a « condamné les attaques des shebab à Beledweyne qui ont visé des membres du gouvernement travaillant à apporter la paix dans la région ».

Début septembre, au moins 19 civils avaient été tués dans le centre du pays par des islamistes shebab. Deux semaines plus tôt, les shebab avaient lancé une attaque contre l’hôtel Hayat de Mogadiscio, faisant au moins 21 morts et 117 blessés lors d’un assaut qui a duré une trentaine d’heures.

Voir Aussi

Ouganda : une application mobile pour surveiller son foetus

Daisy Ankunda est bientôt sur le point d’accoucher. Pendant ce trimestre, elle doit surveiller constamment …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
16 − 13 =