Tanzanie : mise en garde contre le partage de contenu pro-gay

Le gouvernement tanzanien a mis en garde contre la diffusion de messages en ligne et de courtes vidéos faisant la promotion des relations homosexuelles.

Il a également prévenu qu’il prendrait des mesures contre les administrateurs de groupes de médias sociaux dont les membres partagent des messages pro-LGBT.

Le ministre de l’information, Nape Nnauye, a fait ces remarques lors d’une conférence de presse dimanche au siège de la Tanzania Communications Authority (TCRA) à Dar es Salaam.

Le ministre a par ailleurs déclaré que certaines personnes utilisaient des contenus liés aux dessins animés appréciés des enfants pour promouvoir les relations homosexuelle, ajoutant que le gouvernement ne tolérerait pas que quiconque popularise des actes qui vont à l’encontre des traditions établies en Tanzanie. « Avant de commencer à enquêter et à arrêter les auteurs qui envoient, produisent et distribuent ce contenu, il est préférable maintenant que les Tanzaniens s’en abstiennent », a-t-il précisé.

En 2018, un haut fonctionnaire tanzanien, Paul Makonda – qui était un allié du défunt président John Magufuli – a été à l’origine d’une force de surveillance anti-gay.

Les actes homosexuels sont illégaux en Tanzanie et de nombreux gays, lesbiennes et transgenres sont donc contraints de cacher leur sexualité.

Voir Aussi

Durée de la transition guinéenne : la CEDEAO rejette les 36 mois

Avec le Mali voisin, la Guinée sera au cœur des débats du sommet extraordinaire délocalisé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 26 =