Afrique du Sud : le Cap sous la menace de tempêtes violentes

Près de 1 000 maisons situées dans des quartiers informels du Cap, en Afrique du Sud, ont été détruites par des vents violents, entraînant le déplacement d’environ 4 000 personnes, selon les autorités et une organisation d’aide, alors que la ville se prépare à une semaine de tempêtes dévastatrices.

Les autorités météorologiques sud-africaines ont déclaré lundi que la ville du Cap et ses environs devraient être frappés par de multiples fronts froids jusqu’à vendredi au moins, entraînant des pluies torrentielles, des vents violents et des inondations.

L’équipe de coordination des catastrophes du Cap est en alerte depuis jeudi dernier, lorsque le premier front est arrivé.

Les zones les plus touchées devraient être les quartiers pauvres et informels situés à la périphérie de la deuxième ville d’Afrique du Sud. Des milliers de personnes ont été déplacées dans le township de Khayelitsha, à la périphérie du Cap, après que des vents violents ont détruit des maisons et d’autres structures. L’organisation d’aide locale Gift of the Givers a déclaré avoir fourni 10 000 repas et 3 000 couvertures aux personnes déplacées à Khayelitsha au cours du week-end.

D’autres zones ont été inondées et les conditions météorologiques ont provoqué des coupures d’électricité dans plus de 30 banlieues, a déclaré la ville du Cap. Elle a indiqué qu’elle surveillait le niveau des barrages pour s’assurer qu’ils ne débordent pas, et qu’elle envisagerait un lâcher d’eau contrôlé si de nouvelles pluies abondantes étaient attendues cette semaine.

La ville du Cap est souvent frappée par des fronts froids venant de l’océan Atlantique pendant les mois d’hiver, au milieu de l’année. Ils sont particulièrement dommageables pour les quartiers informels défavorisés.

Voir Aussi

Afrique du Sud : Zuma en passe d’être expulsé de l’ANC

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma devrait faire l’objet d’une audience disciplinaire du Congrès national africain …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *