Bamako annonce avoir réglé l’intégralité de sa dette

Le Mali a annoncé vendredi avoir « réglé l’intégralité des impayés » de sa dette causés par les sanctions qui lui étaient imposées par les Etats ouest-africains, après deux coups d’Etat dans ce pays.

Le pays ouest-africain n’a pu pendant les six mois qu’ont duré ces sanctions, entre janvier et juillet, « régler le service de la dette« , a indiqué le ministère de l’Economie et des Finances dans un communiqué.

L’Etat « a pris toutes les dispositions utiles pour régler les échéances impayées » après la levée le 3 juillet des sanctions de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), selon ce communiqué qui détaille « l’apurement par le Trésor public« .

Le ministère cite « une dette extérieure d’environ 85,1 milliards de FCFA » et la dette de marché émise par syndication (par le biais d’une opération montée avec plusieurs acteurs financiers) pour un montant de 66 milliards FCFA« .

En outre, un emprunt obligataire organisé le 9 août « a permis de régler le reliquat des impayés de la dette de marché émise par adjudication, soit 215 milliards de FCFA« , en plus du paiement d’autres échéances à des investisseurs.

« L’Etat du Mali a l’honneur d’informer les opérateurs économiques et les partenaires techniques et financiers que l’intégralité des impayés de la dette du Mali a été réglée« , indique le communiqué du ministère.

Les dirigeants des pays membres de la Cédéao ont levé début juillet les sanctions contre le régime militaire du Mali, y compris un embargo commercial et financier imposé en janvier, après que les autorités militaires ont dévoilé un plan pour gouverner pendant cinq ans.

Voir Aussi

Tunisie : face à l’abstention, l’opposition appelle à l’unité contre Saied

Après la faible participation aux élections législatives, l’opposition tunisienne appelle à un front uni contre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
1 × 25 =