Kenya : Ruto propose des coupes budgétaires suite à des manifestations meurtrières

Des dizaines de Kényans auraient été victimes d’enlèvements, selon les groupes de défense des droits de l’homme, lors des manifestations qui visaient à annuler les hausses d’impôts au Kenya. Ce mouvement de contestation a provoqué la crise la plus grave de la présidence de William Ruto, en place depuis deux ans.Bien que William Ruto ait retiré les hausses d’impôts, ce qui constitue une victoire pour le mouvement, la réaction brutale aux manifestations a fait craindre un recul des droits de l’homme au Kenya. Au moins 39 personnes ont été tuées lors d’affrontements avec la police et certains manifestants ont brièvement pris d’assaut le parlement la semaine dernière.Le président kenyan a proposé vendredi, des mesures alternatives à la hausse des impôts pour résoudre un déficit budgétaire de 2,7 milliards de dollars.Ruto a annoncé des réductions de dépenses d’1,39 milliard de dollars, et un accroissement des emprunts de 1, 32 milliards de dollars.Pris entre les exigences du Fonds monétaire international et une population souffrant de la hausse des coûts de la vie, le président Ruto a annoncé des mesures d’austérité, notamment la dissolution d’entreprises publiques et la réduction du personnel gouvernemental.

Voir Aussi

Afrique du Sud : Zuma en passe d’être expulsé de l’ANC

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma devrait faire l’objet d’une audience disciplinaire du Congrès national africain …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *