La mosquée d’Al Qaraouiyine ou la plus ancienne université du monde

Al Qaraouiyine est une université avec des facultés dispersées dans plusieurs villes du Maroc tels Fès ou Agadir. Elle fait partie des plus importantes mosquées et la plus vieille université du Monde. Sa construction débute en 857 à Fès, sous le règne de la Dynastie Idrisside. C’est une femme, héritière d’un riche kairouanais, Oum Al Banine Fatima Al Fihriya, qui est à l’origine de sa fondation. Tout au long des siècles, la mosquée voit son architecture évoluer et s’agrandir. Elle devient, du Xe siècle au XIIe siècle, un important centre d’enseignement et une des premières universités au monde.

Fondée en 857, elle doit son nom au quartier occupé autrefois par des réfugiés kairouanais, et dont elle fut la mosquée principale. En 933, elle devient la grande mosquée de la ville (la prière du vendredi y est célébrée). En 1135, elle est agrandie et embellie par le Souverain Almoravide Ali Ben Youssef. Cette vaste mosquée est aussi l’un des plus anciens centres de précepte religieux du Maghreb. C’était aussi la plus importante madrasa de Fès où logeaient plus de 300 étudiants. Ce lieu spirituel dispose d’un immense périmètre où 20 000 fidèles peuvent prendre place.

Construite en 245 de l’Hégire par une femme pieuse Fatima Fihria, fille d’un riche négociant, la mosquée petite à ses débuts, s’est agrandie au fil des siècles pour atteindre sa grandeur actuelle et devenir un carrefour incontournable des oulémas et autres savants du monde Arabo-Musulman. Centre des sciences et de l’érudition, la Mosquée va conférer à la cité Idrisside le titre de capitale spirituelle de l’occident musulman après l’éclipse des villes de Kairouan et de Cordoue.

Sa grande cour, dallée de marbre et de zellige, date de l’époque Almoravide. Les Almohades y ont placé un lustre monumental. Les Mérinides ont notamment doté la Mosquée d’une chambre pour le « Mouaqqite » et d’une bibliothèque qui devait en faire un des foyers intellectuels les plus brillants de l’Islam.

La dynastie Alaouite a maintenu la tradition universitaire à l’intérieur de la Mosquée en la dotant d’une 2ème bibliothèque et s’attelant à la restauration de ses documents et manuscrite.

La Mosquée Quaraouiyine fut bâtie sur un emplacement qui appartenait à un homme d’Houara qui avait amené d’Afrique avec lui son épouse, sa sœur et sa fille.

Cette dernière appelée Fatima et surnommée Oum Al Banine (la mère des deux fils) fut une femme vertueuse et sainte ; à la mort de ses parents elle hérita de grands biens et elle voulut les consacrer à une œuvre pieuse pour mériter la bénédiction de Dieu.

Elle acheta l’emplacement de la Mosquée Quaraouiyine dont elle jeta les fondements le premier samedi du mois de Ramadan, an 245. Les murs furent bâtis en tabiah et en hedden que l’on extrayait au fur et à mesure d’une carrière située sur le terrain même qui fournissait aussi la terre, les pierres et le sable, de sorte que cette Mosquée sacrée fut entièrement bâtie avec des matériaux de son propre sol. . L’eau fut fournie par un puits creusé également au même lieu.

La sainte femme jeûna tout le temps que durèrent les travaux et lorsqu’ils furent achevés, elle adressa des actions de grâce au Dieu très haut qui l’avait secondée dans cette bonne œuvre. La Mosquée bâtie par Fatima avait quatre belathat, une petite cour, un mehereb. Son minaret était peu élevé et construit sur l’Aneza du côté du sud.

La mosquée mesurait alors environ 35 mètres de longueur du nord au sud. Elle comprenait quatre nefs, une petite cour, un mihrab ainsi qu’un minaret peu élevé.

La mosquée compte aujourd’hui 270 colonnes formant 16 nefs de 21 arcs chacune. Chaque nef contient 4 rangées de 210 fidèles, soit 840 ce qui donne pour les 16 nefs 13 440. Ajoutons 160, nombre de fidèles pouvant se placer au besoin devant les colonnes ; 2700 autres peuvent trouver place dans la cour et 6000 dans la galerie, les vestibules et les seuils des portes. Au final, pas moins de 22 700 fidèles peuvent entendre la prière à la fois.

Voir Aussi

Congo : pourquoi le ministre des Finances a-t-il été limogé ?

Le président congolais Denis Sassou Nguesso a procédé samedi soir à un léger réaménagement de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 × 28 =