Sénégal : l’opposition renonce à déposer un recours suite aux résultats des législatives

La principale coalition d’opposition du Sénégal Yewwi Askan Wi a annoncé mercredi qu’elle ne ferait pas appel des résultats des élections législatives du 31 juillet.

Les résultats provisoires, publiés le 4 août, ont vu la coalition présidentielle de Macky Sall perdre la majorité absolue, une première dans l’histoire du pays.

Les chiffres définitifs doivent être publiés par le Conseil constitutionnel, la plus haute juridiction du Sénégal, d’ici jeudi.

« Nous pensons qu’il ne sert à rien d’aller introduire un recours au niveau du Conseil constitutionnel parce que ce n’est pas à ce niveau que les deux, voire trois députés qui sont enlevés de l’intercoalition, compte tenu du bourrage des urnes qui a existé dans certaines zones, ce n’est pas au niveau du Conseil constitutionnel que ces trois députés vont nous être restitués », a déclaré  Dethie Fall, membre de la coalition Yewwi Askan Wi.

Yewwi Askan Wi s’était plaint le 4 août du « refus » de la commission de dépouillement de la laisser « vérifier » les procès-verbaux de vote dans quatre localités du nord du pays.

L’opposition a remporté 80 sièges au total, dont 56 pour « Yewwi Askan Wi ». La coalition « Wallu Sénégal » dirigée par l’ancien président Abdoulaye Wade, a quant à elle remporté 24 sièges.

« Nous avons décidé à l’unanimité de ne pas participer à l’élection des hauts conseillers des collectivités territoriales. Et mieux , une fois à l’Assemblée nationale, après le contrôle que nous comptons faire, nous introduire une proposition de loi pour sa dissolution », poursuit Dethie Fall.

Le Haut conseil des collectivités territoriales est une institution consultative composée de 150 membres, dont 80 sont élus indirectement par les élus locaux pour cinq ans.

Ce vote, prévu le 4 septembre, suscite peu d’intérêt au niveau national.

Voir Aussi

Afrique du Sud : Ramaphosa exige une action des pays pollueurs

Devant le Parlement britannique, mardi, le président Cyril Ramaphosa a appelé Londres à plus d’action …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
4 × 22 =