This picture taken on June 28, 2019 shows a view of container cranes at terminal I of the Tanger Med port in the northern city of Tangiers on the Strait of Gibraltar. (Photo by - / AFP)

Voici les 5 ports à conteneurs les plus compétitifs d’Afrique en 2023 (BM et S&P)

La Banque mondiale et Standard & Poor’s Global Market Intelligence ont passé au crible les ports du monde pour établir la 4ème édition de leur classement annuel des ports les plus compétitifs. Pour cette édition 2023, ce sont 405 établissements portuaires qui figurent dans le rapport «The Container Port performance index 2023» qui classe l’efficacité des ports à conteneurs, en mesurant le temps écoulé entre l’arrivée d’un navire au port et son départ du poste d’amarrage, une fois l’échange de cargaison effectué. Il faut souligner que plus de 80% du commerce mondial de marchandises passent désormais par voie maritime, l’efficacité des ports jouant par conséquent un rôle déterminant pour le développement des échanges commerciaux mondiaux.

Pour cette édition, plus de 182.000 escales de navires-conteneurs ont été comptabilisées, pour 238,2 millions de mouvements de conteneurs.

1 / 5

Tnager Med, 4e port le plus compétitif au monde, a enregistré, en 2023, des niveaux de productivité records dépassant des pics mensuels de 800 000 conteneurs EVP manutentionnés. Le port a traité 8,62 millions de conteneurs EVP l’année dernière.. DR

Les auteurs ont expliqué dans leur rapport que «les perturbations régionales ont affecté les performances portuaires dans l’ensemble du monde». Et comme les précédentes éditions, ce sont les ports d’Asie de l’Est et du Sud-Est qui se taillent la part du lion dans l’indice mondial de performances des ports à conteneurs (CPPI), en s’arrogeant 13 des 20 premières places du classement. Et pour être compétitifs, les ports doivent investir dans la résilience, les nouvelles technologies et les infrastructures vertes.

Selon le classement, au niveau mondial, c’est le port chinois de Yangshan qui est le plus performant au monde en 2023, devant Salalah à Oman et Cartagena en Colombie.

Derrière ce trio vient le premier port africain le plus compétitif, le port marocain Tanger Med qui confirme son rang en 2023 en maintenant sa place de 4ème port le plus compétitif au monde. Le port marocain qui figure parmi les 25 ports les plus actifs au monde en termes de trafics de conteneurs pour la 8ème année consécutive, conserve son rang d’un des ports les plus performants au monde alors que son trafic ne cesse d’augmenter.

La présence du complexe portuaire marocain dans les premières places de ce classement est tout sauf un hasard. Elle s’explique par la montée en productivité des terminaux à conteneurs pour l’accueil, le traitement des navires mégaships et des équipements performants dont des plus grands portiques semi-automatisés au monde. En 2023, le port a enregistré des niveaux de productivité records dépassant des pics mensuels de 800 000 EVP manutentionnés. Il a enregistré l’accostage de 16 900 navires, en croissance de 17 % par rapport à l’année 2022, et a traité 8,62 millions de conteneurs EVP, en croissance de 13,4% par rapport à 2022.

Cette compétitivité devrait doper davantage le trafic au niveau du port qui se positionne devant tous les grands ports du bassin méditerranéen dont Pirée en Grèce, Valence et Algésiras en Espagne… Raison pour laquelle le Royaume poursuit l’extension de ce port dont la capacité de traitement devrait atteindre 9 millions de conteneurs EVP en début 2025, et détenir ainsi la première capacité portuaire en termes de traitement de conteneurs.

Le port de Tanger Med qui se positionne en tant que principal hub logistique en Afrique, offre des liaisons maritimes régulières avec plus de 186 ports à travers le monde. Son emplacement géostratégique fait de lui une plaque tournante du commerce international.

Derrière Tanger Med, au niveau africain, suit Port-Saïd d’Égypte. Second port africain en termes de traitement de conteneurs et qui bénéficie de l’atout considérable que lui confère le canal de Suez, un axe principal de navigation maritime, le port égyptien, tout en conservant son rang de second port le plus performant d’Afrique, recule au niveau mondial passant du 10ème au 16ème rang dans le classement CPPI entre 2022 et 2023. À noter que Port-Saïd affiche un taux de transbordement de 85%.

Loin derrière ces deux ports arrive le port de Berbera en Somaliland. Géré par le géant émirati DP World, le port de Berbera bénéficie des importants investissements émiratis qui souhaitent en faire un véritable hub régional après avoir perdu la gestion du port de Djibouti.

Situé sur les rives du détroit de Bab Al Mandab, une voie par laquelle transite 40 % du trafic maritime mondial, le port de Berbera du Somaliland, État auto-proclamé, cherche à jouer un rôle de premier plan dans les liaisons maritimes entre Moyen-Orient et la Corne de l’Afrique.

La surprise de ce classement est certainement le 4ème rang des ports les plus compétitifs d’Afrique occupé par le port de Mogadiscio, en Somalie, qui se classe au 166ème rang mondial. Là aussi, si le pays est frappé par une guerre civile depuis des décennies, le port, lui, renait grâce aux Turcs. Le turc Albayrak Group a signé en 2014 une concession pour gérer le port durant 20 ans et a investi pour moderniser le port. Les Turcs en assurent la gestion, mais aussi sa sécurité suite à la signature d’un accord économique et de défense en avril 2024.

Enfin, le 5ème port le plus compétitif du continent africain est celui d’Alexandrie d’Égypte, l’un des plus grands ports du continent, qui occupe le 172ème rang mondial des ports les plus performants au monde.

Les 5 ports les plus compétitifs d’Afrique

PaysPortRang AfriqueRang Monde
MarocTanger Med1er4e
EgyptePort Said2e16e
SomalieBerbera Port3e106e
SomaliePort of Mogadishu4e166e
EgyptePort d’Alexandrie5e172e

Source: Banque mondiale et S&P Global Market Intelligence

Enfin, il faut souligner que l’indice CPPI vise principalement à mettre en évidence des possibilités d’amélioration qui profiteraient aux diverses parties prenantes du système commercial international et des chaînes d’approvisionnement mondiales: ports, compagnies maritimes, gouvernements…

Voir Aussi

Afrique du Sud : Zuma en passe d’être expulsé de l’ANC

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma devrait faire l’objet d’une audience disciplinaire du Congrès national africain …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *