Bamako : ouverture de la 14ème édition du Symposium national des droits de l’Homme

La salle de conférence de l’école de Maintien de la paix Alioune Blondin Beye a servi de cadre ce mercredi 07 décembre 2022 pour l’ouverture de la 14ème édition du Symposium national des droits de l’Homme.

Cette activité a eu lieu en présence du président de la Commission nationale des Droits de l’homme (CNDH), du représentant résident du Centre de Genève pour la gouvernance du Secteur de la Sécurité (DCAF), de la représentante de l’Ambassadeur du Royaume des Pays-BAS, du Directeur de la Division des Droits de l’Homme et de la Protection de la Minusma, et du représentant du ministre de la Justice et des Croits de l’Homme, Garde des Sceaux.

Selon les organisateurs, ce symposium est un espace de rencontre et d’échange des acteurs de la protection et la promotion des droits de l’Homme, afin de faire un bilan de la situation des droits de l’Homme au Mali. Ce, en mettant en exergue les progrès, les défis et en formulant surtout des recommandations qui serviront de levier pour le changement.

 »Il est impératif d’agir de concert avec la société civile, les partenaires techniques et financiers et toutes les bonnes volontés pour une paix durable dans une société réconciliée, résiliente et respectueuse des droits de l’Homme », a indiqué le représentant du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux.

Dans son intervention, le président de la CNDH a évoqué les difficultés d’accès au droit de l’Homme, les privations de liberté, les atteintes au droit à la vie, à l’intégrité physique dans le Centre du pays, et le fléau de l’esclavage par ascendance dans les régions de Kayes, Kita, Koulikoro et Nara.

M.S

Voir Aussi

Mali : le Colonel Goïta mobilise les réservistes et remercie Moscou

La junte au pouvoir au Mali a annulé les festivités prévues pour marquer l’anniversaire de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
25 − 14 =


Articles récents