Chronique de Bouba: « Tant que le laxisme régnera, ces meurtres ne cesseront ! « 

« Ce qu’il y a de pire dans ce monde, ce ne sont pas les épreuves, ce sont les
injustices », Gilles Legardinier
Nos vibrants hommages à ce commandant de brigade assassiné en service commandé à
Koumpentoum. Un homme juste merveilleux pour l’avoir connu alors qu’il était
commandant à la brigade de Ouakam ! Que dieu ait son âme !
Tant que le laxisme régnera, ces meurtres ne cesseront ! Toutes les statistiques montrent
que la délinquance est accrue dans la capitale, à l’intérieur du pays et au niveau des
frontières. Pourquoi alors ne pas prévenir pareilles pertes humaines dans les rangs de la
gendarmerie/police en leur fournissant le matériel nécessaire. Ils ne doivent pas aller en
intervention sans armes lourdes, sans équipements du genre gilet et blindé et avoir le
renfort nécessaire parce qu’en face, les délinquants sont super organisés et lourdement
armés. A quoi servent tous ces matos qui défilent le 4 Avril de chaque année si ce n’est
pas destiné à être utilisé. La délinquance a atteint son paroxysme et finalement c’est
devenu un fait divers. Le nombre de morts est incalculable et devenu banal tellement
qu’on en entend tous les jours maintenant. Il ne se passe plus un jour sans qu’on ne soit
informé d’un acte de barbarie, d’un crime ou d’un suicide. Rien que la commune de
grand yoff compte 66 quartiers pour 1 commissariat. Et ça étonne quand on constate le
niveau élevé de criminalité de la commune. On en parle aussi de ces militaires qui
tombent toujours en Casamance et qui ne fera jamais la une des journaux !!! A coup sûr,
la soif du pouvoir et du fric, la pauvreté et l’influence que nous apportent les films
violents et les tragédies imagées par la toile sont autant de facteurs déterminants, entre
autres.
Parallèlement, la formation de ces agents dépositaires de l’autorité publique est à
déplorer. Il sera dangereux d’armer lourdement ces personnes qui nous assurent notre
sécurité si leur formation n’est pas conforme aux attentes de ce qui se doit. Pourquoi on
est toujours surpris quand on est bien reçu dans un commissariat ? pourquoi on est
toujours surpris quand on est bien traité à l’occasion d’un contrôle de la circulation
routière ? pourquoi on est toujours surpris quand l’autorité en face agit comme un
gentleman ? parce que malheureusement on n’y est pas habitué et que la relation flic /
civil est toujours tendue mais pourquoi ? Pourquoi le flic doit toujours hausser le ton pour
se faire entendre ? pourquoi le flic doit toujours faire usage de la force publique dont il
est dépositaire pour se faire remarquer ? pourquoi le flic doit être arrogant et quand il est
sympa et très professionnel, il surprend plus d’un ?
Le Colonel Abdou Aziz Ndao a toujours insisté sur la formation de nos agents qui n’est pas
au top et c’est ce qui creuse davantage l’écart entre flics et civils. Il est revenu sur les
méthodes coloniales que nous maintenons toujours alors que celles-ci sont dépassées,
obsolètes. Ces agents supposés assurer une sécurité de proximité dits ASP et pervertis
dans leur fonction car aujourd’hui utilisés comme des auxiliaires de police doivent être
retirés de la circulation routière parce que leur place n’y est pas et n’ont pas été formés
ni investis pour. Et plus grave encore, ils ne doivent pas procéder à des contrôles de
police car n’étant pas dépositaires de l’autorité publique. Ils pourraient cependant être
affectés dans certains quartiers sensibles pour faire de la patrouille et alerter aussitôt les
services compétents en cas de nécessité, les ministères, mairies et autres services de
l’Etat. Leur arrogance pour des personnes non-dépositaires de l’autorité publique
dépasse la compréhension rationnelle.
Ce qui me pousse à poser la question à savoir pourquoi ceux qui sont les plus arrogants
et démunis de connaissance sont ceux qui sont au-devant de la scène. Je parle de ces
sieurs et dames qui sont les plus grands voleurs de ce pays et qui sont sur tous les
plateaux de TV à faire des discours de moralité. Je parle à ces chroniqueurs du genre
Charles Faye & Co qui doivent la fermer de temps à autre parce qu’arrogant qu’il est, il
ose défier un docteur en pharmacie en plein direct sur un thème dont il n’a aucune
expertise si ce n’est le fait d’avoir soit disant demander à des camarades pharmaciens si
tel ou tel produit doit être vendu sur présentation d’une ordonnance ou pas avant
d’affirmer que c’est en vente libre sur un ton très arrogant. J’en profite pour lui demander
d’aller envoyer ses camarades pharmaciens à l’école parce qu’ils ne maitrisent pas leur
job dans ce cas. Charles vous avez tort et vous mentez publiquement en disant qu’aucune
loi ne requiert la présentation d’une ordonnance pour la vente du produit (TETAVAX) qui
a été à l’origine de cette vive altercation entre flic et civil dont je m’abstiendrai de tout
commentaire car c’est encore une question d’égo, de discipline et d’abus qui reviennent
sur la table. Charles je vous retourne voir les articles 606 et 607 du code de la santé
publique modifié par décret du 11 Mai 1955 pour comprendre que vous devez calmer
votre arrogance ! quand on est ignorant on la ferme et aller à la quête du savoir sans plus
mais pas aller poser deux ou trois questions à des camarades du coin pour revenir taper
le poing sur des mecs qui ont une longueur d’avance sur vous en termes de
connaissance. Décidément le ridicule ne tue pas dans ce pays !
Courage et merci à toutes nos forces de sécurité et de défense qui passent leur vie à servir
dignement la nation pour des salaires de misère !!!
B NDIOUR SOUFY

Voir Aussi

Chronique de Bouba: « Scandales après scandales !!! »

« Le scandale n’est jamais retombé que sur ceux qui le provoquent », Jean GIRAUDOUX …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =