Somalie : premieres élections locales « directes » au Puntland en 50 ans

Plus de 300 000 électeurs étaient attendus aux urnes jeudi au Putland, région semi-autonome de la Somalie lors des élections locales. Les premières au suffrage universel direct depuis plus de 50 ans.

Séduits par ce vote ou chaque voix compte, les électeurs ne se sont pas faits priés pour se rendre aux urnes. Plus de 3000 candidats étaient en lice pour ce scrutin dont dont 28 % de femmes.

« Il est juste que chacun puisse élire le dirigeant qu’il souhaite », a déclaré Adam Ali Abdulle, résident local.

Des électeurs ont mis ce vote  » historique » à l’actif du président de leur Etat. Le cas d’Abdulkadir Yare . »Je tiens à remercier ici le chef de l’État du Puntland, Said Abdullahi Deni, qui a facilité l’organisation de cette élection et nous a permis de venir ici ce matin et d’élire nos dirigeants locaux par notre propre vote.

Mais des partis d’opposition ont déjà exprimé leurs inquiétudes quant au processus et ont accusé le président de l’État, Said Abdullahi Deni, de manipuler la procédure électorale. Alors qu’une analyse publiée ce mois-ci par l’agence humanitaire des Nations Unies OCHA a déclaré que la transition vers le nouveau système électoral au Puntland avait été « volatile et semée d’embûches ».

Le Puntland, région aride et riche en pétrole du nord-est de la Somalie, a déclaré son autonomie en 1998 et ses relations avec le gouvernement central de Mogadiscio ont souvent été tendues.

Voir Aussi

Afrique du Sud : Zuma en passe d’être expulsé de l’ANC

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma devrait faire l’objet d’une audience disciplinaire du Congrès national africain …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *